Ecoutez Radio Sputnik
    Ilyas Moussa Dawaleh

    Un ministre de Djibouti invite les Russes à investir dans le pays

    © Sputnik .
    Afrique
    URL courte
    Sommet Russie-Afrique (2019) (37)
    0 211
    S'abonner

    Les raisons de la participation de la République de Djibouti au sommet Russie-Afrique à Sotchi, les propositions de collaboration faites à Moscou, l’histoire des relations entre les deux pays, tels sont les sujets abordés dans une interview à Sputnik par Ilyas Moussa Dawaleh, ministre de l'Économie et des Finances chargé de l'industrie du pays.

    Dans un entretien accordé à Sputnik à l’occasion du sommet Russie-Afrique qui s’est tenu à Sotchi les 23 et 24 octobre, le ministre de l'Économie et des Finances chargé de l'industrie de la République de Djibouti, Ilyas Moussa Dawaleh, a fait le bilan à l’issue du forum, revenant en détails sur une possible collaboration entre les deux pays dans plusieurs domaines.

    D’après le ministre, prendre part au sommet était «une belle occasion» pour découvrir la ville russe de Sotchi et «surtout de réengager notre partenariat avec la Russie», car les relations entre les deux pays ont «une longue histoire qui a porté ses fruits pendant l’année de l’indépendance».

    «La Russie a beaucoup aidé les pays africains pour l’indépendance, mais dans beaucoup d’autres secteurs. Et le fait que ce forum […] soit organisé à l’initiative du Président Poutine est une très belle occasion. Ça nous permet de lancer des discussions avec les entreprises, avec les investisseurs russes», a souligné M.Dawaleh.

    Logistique et tourisme

    Ilyas Moussa Dawaleh a également évoqué deux propositions faites par Djibouti à la partie russe.

    «Nous avons proposé à travers le Président de la République un partenariat plus fort en termes d’investissements, en particulier dans les domaines de la logistique. Djibouti est la porte du continent, et c’est très important pour la logistique et le commerce avec tout le continent africain», a-t-il expliqué. Le pays a donc proposé que les entreprises russes puissent «se servir de Djibouti comme base de leurs marchandises et ensuite réexporter à partir de Djibouti».

    L’autre domaine de collaboration entre les deux pays est celui du tourisme, a souligné le ministre, ajoutant qu’à Djibouti «il y a des destinations spécifiques où il n’y a qu’à Djibouti qu’on peut voir ça».

    «Nous avons proposé à ce que les investissements dans le domaine du tourisme soient également développés. Nous seront très heureux d’accueillir les entrepreneurs et investisseurs russes à Djibouti pour qu’ils découvrent, mais surtout investissent dans le pays.»

    Enfin, M.Dawaleh a tenu à préciser que l’Afrique, et plus particulièrement Djibouti, était «l’avenir en termes de développement» et que la Russie devait en profiter.

    Dossier:
    Sommet Russie-Afrique (2019) (37)
    Tags:
    investissements, Djibouti, Afrique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik