Afrique
URL courte
141657
S'abonner

Six jeunes filles, membres du même club sportif à Témara (Maroc), ont accusé leur entraîneur de les avoir harcelées et violées. L’homme fait actuellement face à la justice.

Un professeur de karaté qui enseignait dans un club d’aérobic de Témara, dans le nord du Maroc, s’est vu accusé de harcèlement sexuel et de viol par six jeunes filles qu’il entraînait, rapportent les médias locaux.

Selon le site Le360, tout a commencé lorsqu’une des victimes présumées a porté plainte auprès de la Sûreté nationale. D’autres plaintes ont suivi, et ce sont désormais six personnes qui affirment avoir subi le même traitement de la part du mis en cause.

Celui-ci a longuement réfuté les accusations devant les enquêteurs, mais le visionnage des enregistrements vidéo de la salle de sport a confirmé les dépositions initiales de ses six victimes.

L’entraîneur a alors avoué les faits rapportés par la première et principale victime, tout en prétextant que ces relations entraient dans le cadre des entraînements propres aux disciplines qu’il enseignait, dont le karaté. Placé dans un premier temps en garde à vue, il fait actuellement face à la justice.

Lire aussi:

Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Tags:
harcèlement sexuel, justice, viol, entraîneur, Maroc, karaté
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik