Ecoutez Radio Sputnik
    Le Président africain Alassana Ouatara, à l’occasion de la Conférence internationale sur le développement durable et la dette soutenable, lundi 2 décembre à Dakar, au Sénégal.

    Le Président ivoirien souligne la nécessité de financement pour un développement rapide des pays africains

    © Photo. Seibou Traore / Le Président africain Alassana Ouatara, à l’occasion de la Conférence internationale sur le développement durable et la dette soutenable, lundi 2 décembre à Dakar, au Sénégal.
    Afrique
    URL courte
    Par
    5410
    S'abonner

    Au cours de la Conférence internationale sur le développement durable et la dette soutenable qui s'est tenue le 2 décembre à Dakar, Alassane Ouattara a estimé utile de financer le développement du continent africain tout en mettant en garde contre l’endettement excessif.

    Le Président ivoirien Alassane Ouattara a souligné la nécessité de financement pour un développement rapide des pays africains, à l’occasion de la Conférence internationale sur le développement durable et la dette soutenable qui s’est tenue ce lundi 2 décembre à Dakar, au Sénégal.

    Aux côtés de plusieurs dirigeants du continent, dont le Sénégalais Macky Sall, et de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Kristalina Georgieva, le chef de l’État ivoirien a estimé utile de financer le développement du continent africain tout en mettant en garde contre l’endettement excessif.

    Pour y arriver, Alassane Ouattara évoque cinq points prioritaires que sont l’accélération de la mobilisation des ressources intérieures par l’amélioration du recouvrement d’impôts et taxes pour financer les projets de développement du continent africain, l’amélioration du climat des affaires pour plus d’investissements privés nationaux et internationaux, le développement du secteur financier solide et diversifié et l’accroissement du taux de l’épargne intérieure afin d’augmenter le montant et la durée des prêts nécessaires à l’investissement dans les infrastructures ainsi qu’une meilleure sélection des projets à financer et une gestion adéquate de la dette.

    Pour finir, le Président Alassane Ouattara a souhaité la flexibilité des partenaires techniques et financiers, dont le FMI, dans l’appréciation de certains indicateurs, notamment celui du déficit budgétaire.

    Pour sa part, le Président Macky Sall a appelé les pays africains à plus de solidarité et de cohésion pour un meilleur décollage économique. À cet égard, il a exhorté les dirigeants africains à investir dans le capital humain, notamment l’éducation et la formation.

    Cette conférence a offert l’opportunité aux différents participants de réfléchir aux solutions visant à trouver le juste équilibre entre le développement durable des États, qui nécessite d’énormes financements, et la soutenabilité de la dette, rappelle-t-on.

    Par ailleurs, avant de regagner Abidjan, le Président ivoirien prendra part, aux côtés de ses homologues de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), au 22e sommet extraordinaire de cette organisation sous-régionale consacré à la situation sécuritaire, notamment la lutte contre le terrorisme dans les États membres.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    «Les sanctions US contre le Nord Stream 2 frapperont la souveraineté de l'UE»
    Tags:
    financement, Alassane Ouattara, Côte d'Ivoire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik