Afrique
URL courte
5126
S'abonner

Des djihadistes ont assassiné quatre otages nigérians qui avaient été enlevés dans les locaux d'Action contre la Faim du pays en septembre, quand six personnes au total avaient été kidnappées, selon l’ONG. L’un des otages avait été tué fin septembre. L’organisation condamne fermement cette exécution et demande la libération de la dernière détenue.

Enlevés en juillet, quatre otages nigérians ont été exécutés par des djihadistes, a rapporté ce vendredi 13 décembre l'ONG française Action contre la Faim dont une employée et deux chauffeurs avaient été kidnappés ainsi que trois membres du personnel du ministère de la Santé alors qu’ils apportaient de l'aide humanitaire aux personnes les plus vulnérables de l’État du Borno.

Selon le communiqué publié ce vendredi 13 décembre, le premier des six otages enlevés en juillet avait déjà été exécuté fin septembre.

«Action contre la Faim condamne avec la plus grande fermeté ces quatre assassinats et regrette profondément que ses appels à la libération des otages n’aient pas été entendus», poursuit le communiqué.

ACF ne précise toutefois pas l'identité des otages exécutés.

«Action contre la Faim rappelle que chaque attaque contre un travailleur humanitaire porte préjudice à la population civile. Aujourd’hui, l’organisation apporte son aide à près de 300.000 personnes chaque mois qui n’ont aucun accès à de la nourriture ni à des moyens de subsistance. Action contre la Faim vient également en aide chaque mois à plus de 1.000 personnes pour des soins et de la nutrition essentiels à leur survie», conclut le communiqué de presse de ce vendredi 13 décembre.

Lire aussi:

Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Agriculteur en colère: marre des «écolo-bobos donneurs de leçons»
Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh: un temps Mossad à Téhéran
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Tags:
Nigeria, exécution, terrorisme, djihadisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook