Afrique
URL courte
7119
S'abonner

L’ancien Premier ministre marocain Abderrahmane Youssoufi juge nécessaire d’engager un dialogue avec la partie algérienne pour promouvoir une «réconciliation historique» entre les deux peuples.

Abderrahmane Youssoufi, ancien Premier ministre marocain (1998-2002) et ex-premier secrétaire du parti de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), a appelé à une «réconciliation historique avec les frères algériens», rapportent les médias locaux.

Lors d’une conférence organisée par son parti à Oujda (nord-est), M.Youssoufi a jugé nécessaire d’engager un dialogue entre les dirigeants des deux pays afin de rouvrir les frontières en vue de «servir les intérêts des deux peuples».

Il a notamment commenté le récent discours du roi Mohammed VI dans lequel ce dernier proposait à l’Algérie le lancement d’un dialogue politique bilatéral sans conditions préalables.

«Les Algériens et les Marocains sont tous censés participer à la recherche de solutions en raison de leur fraternité et de leur histoire commune», a souligné M.Youssoufi.

Réouverture des frontières

Auparavant, le nouveau Président algérien Abdelmadjid Tebboune avait estimé que l’éventuelle réouverture des frontières avec le Maroc était liée «à la suppression de la cause de leur fermeture».

Pendant sa campagne électorale, le futur Président avait réclamé des excuses solennelles de la part du Maroc avant d’entamer toute discussion à ce sujet.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Tags:
réconciliation, dialogue, Maroc, Algérie, Abderrahmane Youssoufi, Abdelmadjid Tebboune
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook