Afrique
URL courte
Par
191
S'abonner

Pouvoir en un clic ou un coup de fil faire nettoyer, repasser ou même retoucher ses vêtements, le tout en un temps record et de façon professionnelle, tels sont les services simples mais innovants proposés par une start-up ivoirienne, énième manifestation de l’engouement pour le digital dans ce pays.

Passionnée de numérique, Rebecca Anin Affoh est arrivée à l’entrepreneuriat par un concours de circonstances.

Rebecca Affoh, fondatrice de la start-up spécialisée dans la conciergerie connectée.
© Sputnik . Roland Klohi
Rebecca Affoh, fondatrice de la start-up spécialisée dans la conciergerie connectée.

Après des études en France et un parcours professionnel en tant qu’économiste et statisticienne, la jeune femme de 32 ans a décidé de rentrer en Côte d’Ivoire en 2012.

«Au fur et à mesure que je cherchais du travail, le feu de l’entrepreneuriat s’est mis à me dévorer. J’ai alors commencé à m’organiser jusqu’à finalement lancer ma propre boîte», confie-t-elle au micro de Sputnik.

Un service inédit en Côte d’Ivoire

Outre les pressings plus ou moins modernes, il existe dans les quartiers d’Abidjan de petites laveries –où le linge est lavé à la main ou parfois avec des machines pour particuliers– qui proposent également des services de repassage. 

C’est vers ces laveries de proximité que se tournent volontiers la plupart des Abidjanais. Mais la qualité du service et les délais pratiqués laissent parfois à désirer.

Consciente de cette réalité, Rebecca Affoh s’est appliquée à y apporter une solution digitale.

«Avec le numérique, il n’y a pas de limite aux solutions que l’on peut apporter à un problème. Cela part au-delà de ce que l’on peut espérer atteindre sur un marché physique. C'est un outil non négligeable pour tout entrepreneur afin de développer et faire connaître ses produits ou services», explique-t-elle avec enthousiasme.

La jeune femme a ainsi conçu sa start-up qui permet, via une application mobile, en ligne ou par appel téléphonique, de commander 7 jours sur 7 des services de pressing –nettoyage, repassage, retouche– et cordonnerie, avec collecte et livraison à domicile ou au bureau, le tout dans un délai maximum de 48 heures. Une flexibilité qui convient tant aux particuliers qu’aux entreprises.

Un service écolo

Par ailleurs, pour ce service inédit en Côte d’Ivoire, la jeune entrepreneure a également misé sur des procédés de nettoyage écologiques.  En effet, là où les pressings utilisent généralement pour le nettoyage à sec du perchloroéthylène, un solvant reconnu cancérogène, la jeune entreprise propose l’aquanettoyage, une technique de nettoyage à l’eau respectueuse de l’environnement.

Ce sont là autant d’innovations, combinées à des tarifs pensés pour être les plus attractifs possibles –la pièce de linge ou le kilogramme démarrent à partir de 1.000 francs CFA, soit 1,50 euro– qui contribuent au succès grandissant de la start-up de Rebecca Affoh.

Une entreprise parmi les plus innovantes de Côte d’Ivoire

Avec sa conciergerie, Rebecca Affoh a remporté en 2018 le Prix du jeune entrepreneur au concours Moov Innovation, avant de représenter, en 2019, la Côte d’Ivoire au sommet Seedstars Africa en Afrique du Sud.

La start-up, qui a été classée parmi les 15 jeunes entreprises les plus innovantes de Côte d’Ivoire en 2019, est courtisée par des investisseurs étrangers.

Pour l’heure, le service ne couvre pas encore les dix communes de la ville d’Abidjan. Mais Rebecca Affoh envisage son expansion non seulement en Côte d’Ivoire, mais dans toute l’Afrique avec notamment des casiers connectés qui seront implantés dans les résidences, entreprises et espaces publics. 

Pour l’heure, la majorité de sa clientèle est constituée d’entreprises, raison pour laquelle la start-up ne fait pas partie des fournisseurs de services à distance dont les activités ont considérablement augmenté avec la crise du coronavirus. En effet, conformément aux mesures de protection édictées par le gouvernement ivoirien dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, les hôtels, restaurants et autres entreprises maintiennent leurs portes fermées jusqu’à nouvel ordre.

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Tags:
start-up, services, Côte d'Ivoire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook