Afrique
URL courte
10922
S'abonner

L’OMS avertit qu’en l’absence de mesures sanitaires fortes, le coronavirus pourrait se propager rapidement en Afrique. Le virus pourrait infecter jusqu’à 10 millions de personnes. Si le bilan est pour l’instant moins lourd qu’en Europe, la situation reste préoccupante.

L’Afrique pourrait compter 10 millions de malades infectés par le coronavirus, d’ici trois à six mois, a déclaré Michel Yao, chef des opérations d'urgence pour l'OMS Afrique, dans une conférence de presse. Le haut responsable a précisé que cette estimation n’était que provisoire, rappelant les projections pessimistes sur le virus Ebola, qui avaient été déjouées car les populations visées avaient changé leur comportement à temps.

«Cela reste à peaufiner. Il est difficile de faire une estimation à long terme, car le contexte change trop, et aussi les mesures de santé publique, lorsqu'elles sont pleinement mises en œuvre, peuvent effectivement avoir un impact», a poursuivi Michel Yao.

Une situation préoccupante

Des prévisions qui rejoignent celles communiquées par l’Onu (via sa Commission Économique pour l’Afrique), qui affirme dans un rapport que le nombre de décès pourrait varier de 300.000 à 3,3 millions sur tout le continent.

Vendredi 17 avril, l’OMS annoncé un bilan de 18.000 cas et 942 décès, depuis le début de l’épidémie en Afrique. Des chiffres bien moins élevés qu’en Europe ou aux États-Unis, mais qui pourraient exploser si la circulation du virus n’est pas freinée.

«Nous sommes préoccupés par le fait que le virus continue de se propager géographiquement, à l'intérieur des pays. Les chiffres continuent d'augmenter chaque jour», a ainsi déclaré lors d’une conférence de presse Matshidiso Rebecca Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique.

Lire aussi:

Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Tags:
ONU, OMS, Afrique, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook