Afrique
URL courte
533
S'abonner

La situation de la population des pays d’Afrique de l’Est pourrait se détériorer prochainement, car la région se retrouve aujourd’hui confrontée non seulement au danger du Covid-19, mais également à des inondations et à une invasion géante de criquets pèlerins.

L'impact de trois crises distinctes pourrait affecter des centaines de milliers de personnes en Afrique de l’Est et leur faire courir le danger de la famine et des maladies, ont averti les missions humanitaires opérant dans la région, fait savoir The Independent. Comme de nombreux autres, ces pays ont introduit des mesures de confinement pour limiter la propagation du Covid-19, mais le coronavirus est arrivé dans la région en même temps que deux autres fléaux.

Ainsi, d’importantes inondations ont frappé notamment le Kenya, la Somalie et le Rwanda, entraînant le déplacement d’environ un demi-million de personnes. La situation s’aggrave également du fait de l'invasion de criquets pèlerins, la plus importante depuis des décennies, ce qui affecte à la fois l’approvisionnement alimentaire et les sources de revenus.

L’aide internationale

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a déjà consacré 6,5 millions d’euros, notamment pour la distribution d'articles alimentaires et d'autres produits essentiels, à l’Éthiopie, au Kenya, à la Somalie, au Soudan du Sud, à la Tanzanie, au Rwanda et à l’Ouganda.

«La crise des inondations aggrave les autres menaces causées par le Covid-19 et l'invasion des criquets. Les restrictions de déplacement devant ralentir la propagation de la maladie entravent les efforts déployés pour lutter contre les criquets ravageant les cultures. Les inondations présentent une menace, car elles rendent difficile la mise en œuvre de mesures préventives», a indiqué, cité par le journal, Simon Missiri, directeur régional de la FICR en Afrique.

Il a ajouté que les personnes sur le terrain étaient confrontées à «une situation humanitaire inhabituellement complexe».

«Les conditions météorologiques difficiles ont un effet multiplicateur sur une situation déjà difficile et cela pourrait potentiellement conduire à des niveaux inquiétants d'insécurité alimentaire dans la région», a encore expliqué Simon Missiri.

Le journal constate en outre que de nombreux États africains ont rapidement déployé des mesures de confinement, mais que certains pays ne disposent toujours pas d'installations de test adéquates pour enregistrer la véritable ampleur de l'épidémie dans leurs régions.

Lire aussi:

Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
famine, Covid-19, inondation, criquets, Afrique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook