Afrique
URL courte
5630
S'abonner

Les autorités botswanaises ont signalé la mort de plus de 110 éléphants, qui ne serait pas due au braconnage, selon le ministère de l’Environnement et des ressources naturelles du pays.

Le nombre de morts inexpliquées d’éléphants au Botswana a dépassé les 110, a annoncé lundi 1er juin le ministère botswanais de l’Environnement, de la préservation des ressources naturelles et du tourisme sur Facebook.

«La ministre de l'Environnement, des ressources naturelles et du tourisme, Philda Nani Kereng, s’est rendue à Seronga vendredi 29 mai pour établir les circonstances de la mort mystérieuse de plus de 110 éléphants retrouvés près de Seronga, Beetsha, Eretsha et Gunotsoga», a indiqué le ministère.

Selon le communiqué, les décès ont pour la première fois été signalés le 11 mai, et les carcasses ont été retrouvées intactes ce qui exclut l’hypothèse du braconnage.

D’autres enquêtes ont établi que les éléphants n’étaient pas morts d’anthrax et n’ont pas été empoisonnés par des humains.

La ministre a également visité les lieux où des carcasses ont été découvertes.

L’enquête est menée par une équipe composée de médecins vétérinaires, de maires de villages, ainsi que de représentants de l’armée et de la police du Botswana.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Deux ex-agents secrets français condamnés à 8 et 12 ans de prison pour trahison
La diplomatie russe ironise sur les propos de Trump concernant ses nouveaux missiles
Tags:
enquête, morts, éléphants, Botswana
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook