Afrique
URL courte
Par
164
S'abonner

Les districts de police d’Abobo, Port-Bouët, Yopougon, Adjamé, Cocody et Marcory ont fermé 577 bars et boîtes de nuit, visité et sensibilisé 2.515 maquis, dans la période du 1er mai à ce jour, a fait savoir lundi le commissaire général de la police nationale, Bleu Charlemagne, au cours du point presse quotidien du gouvernement relatif au Covid-19.

« Quatre propriétaires récidivistes interpellés. Des appareils de sonorisation saisis et 433 bouteilles de boisson alcoolisés ou non saisies », a ajouté M. Bleu.

Pour ce qui est des bars et boîtes de nuit qui ouvriraient clandestinement dans certains hôtels ou seraient transformés en maquis pour échapper à la mesure de fermeture, le commissaire général de la police a rassuré que les Forces de défense et de sécurité (FDS) opèrent quotidiennement, saisissent au besoin les matériels, ferment les sites et interpellent les contrevenants aux fins de droit. « Nous y veillons donc et sommes à l’écoute de tout citoyen épris de collaboration », a-t-il dit.

En référence à la mesure de fermeture reconduite des frontières, le point des opérations des commissariats de Noé, Sitarail et Minignan a donné, du 22 mars à 12 juin, 116 personnes refoulées, 41 véhicules refoulés, huit engins saisis et 15 personnes interpellées.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Covid-19, Abidjan, Côte d'Ivoire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook