Afrique
URL courte
Par
0 32
S'abonner

Près de 1.500 artistes tchadiens s’adressent au gouvernement, car depuis le début de la pandémie, ils se sont trouvés au chômage forcé, avec un appui de 2.500.000 FCFA (près de 3.800 euros), versé en une seule fois et partagé entre un millier de personnes. Le président la Coordination Nationale des Artistes Tchadiens explique les enjeux à Sputnik.

Au Tchad comme ailleurs, un des milieux les touchés par la crise est la communauté artistique. Tous les espaces d’expression, les théâtres, les salles de concerts ont été fermés depuis le début de la pandémie et n’ont toujours pas retrouvé leur activité normale car la situation sanitaire est toujours instable. Pour les artistes tchadiens, c’est un coup dur et désormais ils s’adressent à l’État.

3.800 euros pour 1500 artistes

Tous les artistes se trouvant au chômage à cause de la pandémie s’occupent de la sensibilisation des gens, et depuis tout ce temps, une seule somme a été versée par les autorités, déplore Jonas Massengo, président la Coordination Nationale des Artistes Tchadiens (CONAT):

«À ce jour, les artistes tchadiens n’ont pas eu d’autre appui dans le travail de sensibilisation qu’ils font, en dehors des 2.500.000 FCFA offerts par la Sous-Commission Sensibilisation et Communication du Comité National de Gestion des Crises Sanitaires en guise de motivation de l’ensemble des artistes mobilisés par la CONAT dans la lutte contre le Covid-19 et dont le nombre est estimé à plus de 1.500 artistes toutes les filières confondues.»

L’aide de 2.500.000 FCFA (près de 3.800 euros), partagée entre 1.500 personnes revient à 1.667 FCFA par personne (soit environ 2,6 euros). Les artistes tchadiens qui sont dépourvus de toutes ressources matérielles et financières, «ne peuvent apporter qu’un soutien moral à la population», avoue Jonas Massengo.

 La conférence presse de la Coordination Nationale des Artistes Tchadiens (CONAT)
les photos DR
La conférence presse de la Coordination Nationale des Artistes Tchadiens (CONAT)

Les artistes font baisser la courbe de contamination

La pandémie est arrivée au Tchad mi-mars, et depuis, d’après les artistes eux-mêmes, c’est leur milieu qui a été «à l’avant-garde de toutes les campagnes de sensibilisation contre le Covid-19. Le travail qui a été mené ces mois a apporté des résultats incontestables, explique le président de la CONAT, puisque 60% de la population sont analphabètes, les moyens d’atteindre les gens ont été choisis exprès.

«Nous avons, de manière spontanée, investi les radio, télévision,  réseaux sociaux et bien d’autres canaux de communication pour expliquer le danger du Covid-19 à la population. C’est grâce à ce travail de sensibilisation constamment relayé par les médias que la courbe de contamination du coronavirus a aujourd’hui drastiquement baissé, donnant lieu à un déconfinement progressif.»
Une action de sensibilisation de la population par les artistes tchadiens
les photos DR
Une action de sensibilisation de la population par les artistes tchadiens

«Un ventre affamé n’a point d’oreilles»

Les Tchadiens confinés ont perdu énormément de leurs revenus durant ces mois. Unegrande partie de la population est constituée de travailleurs journaliers, dont la survie dépend de la sortie physique de chez eux, et le confinement a complètement bouleversé leur rythme de vie. La CONAT a visé spécifiquement ces personnes, relate Jonas Massengo.

«Notre soutien à la population était également axé sur des actions pour plaider auprès des autorités afin qu’elles puissent apporter une assistance en vivres  aux populations durement frappées par les mesures de confinement afin de les prédisposer à observer les mesures barrières édictées par le gouvernement pour lutter contre le Covid-19  car un ventre affamé n’a point d’oreilles.»

La Coordination Nationale des Artistes Tchadiens est la première organisation faîtière représentative de droit des artistes au Tchad. Elle a été  créée en 2002 et regroupe tous les artistes tchadiens œuvrant dans le domaine de la musique, de la danse, du théâtre, de la littérature, de la peinture, du cinéma, de l’architecture, de la couture, de la mode et de la cuisine.

Lire aussi:

Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
Elle donne un coup de tête à un agent SNCF à Nantes parce qu’il lui refuse l’accès au quai
Lyon instaure de nouvelles restrictions pour freiner l'épidémie de Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook