Afrique
URL courte
12113
S'abonner

Suite à l'apparition de nouveaux clusters du coronavirus, il a été décidé de reconfiner la ville de Tanger, deuxième ville économique du Maroc, à partir de ce lundi 13 juillet à midi, rapporte Maghreb Arab Press se référant au ministère de l’Intérieur.

La ville de Tanger, peuplée d'environ un million d'habitants et située dans le nord du Maroc, va être reconfinée, ont annoncé les autorités marocaines à lesquelles se réfèrent Maghreb Arab Press.

Le reconfinement entre en vigueur ce lundi 13 juillet à midi (heure locale).

Les transports publics seront suspendus, les cafés, centres commerciaux, marchés et espaces publics fermés, et les contrôles renforcés, afin que les habitants ne quittent leurs domiciles «qu'en cas de nécessité extrême», a précisé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Condition d’allègement des mesures

Selon les autorités, l’allègement de ces mesures dépend du développement de la situation épidémiologique dans la ville, de la réalisation de résultats concrets pour circonscrire la pandémie et de la baisse du nombre des personnes infectées, ce qui permettra de freiner la propagation de cette épidémie.

Situation du coronavirus au Maroc

Selon les chiffres dévoilés le 12 juillet par Hind Ezzine, chef du service des maladies épidémiques à la Direction de l'épidémiologie relevant du ministère de la Santé, le nombre de contaminations depuis le premier cas signalé en mars a atteint 15.745. Le nombre de décès est passé à 250.

Mme Ezzine a appelé les citoyens à respecter les mesures préventives, notamment le port correct du masque de protection, le lavage régulier des mains et le respect de la distanciation physique.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Les autorités libanaises ont déterminé l’origine des explosions à Beyrouth
Tags:
contamination, confinement, Covid-19, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook