Afrique
URL courte
13831
S'abonner

Se référant au communiqué du Bureau de la coordination des affaires humanitaires à Khartoum, l'AFP rapporte que quelque 60 personnes ont trouvé la mort samedi suite à l'attaque d'environ 500 hommes contre une localité de l'État du Darfour-Occidental.

Plus de 60 personnes ont été tuées et 60 autres blessées dans une nouvelle tuerie menée par des hommes armés dans un village de l'État du Darfour-Occidental, a annoncé dimanche l'Onu.

«Il s'agit du dernier d'une série d'incidents qui se sont déroulés la semaine dernière et qui se sont traduits par des villages et des maisons brûlés ainsi que des marchés et des magasins endommagés» dans cet État, a précisé le communiqué du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) à Khartoum, cité par l’agence France-Presse.

Selon l'Onu, environ 500 hommes armés ont attaqué samedi la localité de Masteri, à 48 km de la capitale provinciale d'El Geneina, tuant plus de 60 personnes, en majorité de la communauté masalit, et blessant 60 autres. Plusieurs maisons dans le nord, le sud et l'est du village ont été pillées et brûlées ainsi que la moitié du marché local.

Ces tueries ont visé récemment les agriculteurs issus de tribus africaines qui sont en conflit avec les tribus nomades arabes à propos des terres.

Lire aussi:

Un judoka algérien suspendu après son forfait pour éviter d'affronter un Israélien
Pass sanitaire: Bilan après la première semaine de mise en application
«Comme Zorro», «héroïques résistants»: un sénateur ironise sur l’opposition au pass sanitaire
Incendie dans l'Aude: 850 hectares parcourus et des coupures de courant jusqu'au Portugal - vidéos
Tags:
ONU, Darfour, victimes, Soudan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook