Afrique
URL courte
Par
5141
S'abonner

Détachés au Togo depuis la fin avril 2020, onze médecins cubains avaient pour mission d’aider les praticiens togolais à soigner les cas de Covid-19. Trois mois plus tard, ils ont regagné La Havane, à la demande du Président togolais qui estime pouvoir désormais faire confiance à ses compatriotes pour prendre la relève.

Après plus de trois mois de séjour au Togo, onze médecins cubains –sollicités par le gouvernement de Lomé pour une mission d’appui à leurs confrères togolais dans le traitement des personnes infectées par le Covid-19– ont regagné leur pays, le 5 août dernier.

Le chef de l’État, Faure Gnassingbé, veut désormais compter sur les compétences nationales, à en croire le professeur Majesté Ihou-Wateba, responsable du pôle de prise en charge des malades de Covid-19 du Centre hospitalier régional de Lomé-Commune, qui a porté l’information à la presse le 30 juillet.

Ces professionnels (pneumologues, internes, épidémiologistes, généralistes, réanimateurs) avaient été dépêchés au Togo à la demande du gouvernement togolais dans le cadre d’un accord de coopération sanitaire entre le Togo et le Cuba –considéré comme «ayant une longue et riche expérience» dans la gestion des situations de crise sanitaire. Ils étaient membres du contingent international de médecins cubains Henry Reeve, fondé en 2005 par l’ancien leader Fidel Castro, pour appuyer les pays en situation de crise. Le Togo fait partie d’un groupe d’une quinzaine d’États qui sont habilités à recevoir cette aide sanitaire cubaine.

«Après trois mois de séjour parmi nous au Togo, le chef de l’État est rassuré et sait qu’il peut compter sur ses compatriotes pour prendre en charge les malades du Covid-19. Il a donc décidé de libérer les médecins cubains qui vont regagner La Havane», a déclaré dans les médias locaux Majesté Ihou-Wateba.

Pour le professeur, «les professionnels de la santé togolais connaissent désormais la façon dont se comporte le virus» et peuvent donc continuer le traitement des malades sans grande difficulté.

Placée sous la direction du Dr Miguel Gomez Cruz, l’équipe médicale cubaine avait déjà participé activement à la gestion et à la lutte contre le virus Ebola dans de nombreux pays africains. Durant son séjour à Lomé, elle a particulièrement travaillé sur la prise en charge des malades ainsi que sur la surveillance épidémiologique.

Peu d’autres informations ont été révélées sur la nature de l’aide que les médecins cubains ont apportée à leurs confrères du Togo, adeptes de la chloroquine dans le traitement des malades du coronavirus.

«Pour ceux qui ont travaillé sur la surveillance épidémiologique avec nous, je peux dire que c’était plus des moments de partage d’expérience, des moments d’échanges fructueux autour de la perception que nous devons avoir de l’épidémie et comment nous projeter là-dessus. Et ça s’est bien passé», a commenté pour Sputnik le Dr Rebecca Kindé-Sossou, membre du Comité national de riposte contre le Covid-19.

Interrogé par Sputnik, le Dr Gilbert Tsolégnanu, secrétaire général du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot), espère que la confiance exprimée par le Président togolais à leur égard pourra avoir des conséquences concrètes.

«Mon souhait est que cette marque de confiance permette de relever les défis qui demeurent les mêmes depuis le début de la pandémie. Il nous faut être mieux équipés, mais au-delà, il nous faut une amélioration de nos conditions de vie et de travail, un renouvellement des plateaux techniques, de nouveaux centres de santé plus modernes, etc.», a-t-il soutenu, sans vouloir se prononcer sur le travail que les médecins cubains ont effectué au cours des trois derniers mois.

Le Dr Gilbert Tsolégnanu et son syndicat organisent depuis le début de la pandémie de Covid-19 au Togo des collectes de dons et de matériels de protection au profit des praticiens hospitaliers des centres de santé de l’intérieur du pays en manque de moyens.

Au Togo, à la faveur de la stabilité de l’évolution de la pandémie, les autorités ont déjà rouvert les frontières aériennes, les écoles et les universités. À la date du 5 août, le nombre de cas confirmés de coronavirus était de 1.001, dont 290 encore actifs, 690 guéris et 21 décès.

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Méfiance face aux vaccins anti-Covid: «vous n’êtes ni des cobayes ni des jouets de l’industrie pharmaceutique»
Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, accord, médecine, Cuba, Togo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook