Afrique
URL courte
Par
Coup d'État au Mali (24)
4333
S'abonner

À la question de savoir si la mutinerie militaire au Mali et la démission du Président qui s’est ensuivie allaient changer la donne dans les relations entre la Russie et cet État africain, le porte-parole de Vladimir Poutine a expliqué que pour le moment Moscou suivait la situation et qu’il était prématuré de livrer des évaluations.

Le Kremlin analyse les événements au Mali et examine les informations qui en proviennent, a déclaré le porte-parole de la présidence Dmitri Peskov le lendemain de l’éclatement d’une mutinerie dans ce pays qui a débouché sur la démission du Président Ibrahim Boubacar Keïta. Et de préciser que ce n’est qu’après l'étude de ces informations qu’il serait possible de faire une évaluation de la situation.

«Pour le moment, nous suivons attentivement et examinons l’information qui en provient. Une fois l’analyse appropriée faite, nous pourrons évaluer la situation», a-t-il répondu aux journalistes lui ayant demandé si le coup d’État militaire au Mali allait se répercuter sur les relations entre les deux pays.

Une mutinerie qui aboutit à la démission du Président

Une mutinerie a éclaté la veille dans une base militaire près de Bamako, la capitale, et dans la soirée du 18 août il a été annoncé que le Président Ibrahim Boubacar Keïta et le Premier ministre Boubou Cissé avaient été arrêtés.

Par la suite, le chef de l’État a annoncé sa démission et la dissolution du parlement et du gouvernement. Les militaires, qui ont pris le pouvoir dans le pays, ont pour leur part annoncé leur intention de mettre en place une transition politique civile censée déboucher sur des élections générales dans un «délai raisonnable».

Sputnik a appris auprès de ses sources au sein du Conseil de sécurité que l’Onu avait sollicité une réunion d’urgence sur le Mali.

Dossier:
Coup d'État au Mali (24)

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Ibrahim Boubacar Keïta, Russie, Mali
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook