Afrique
URL courte
Par
2103
S'abonner

Le fils de l’ex-Président égyptien Hosni Moubarak, Alaa, affirme sur Twitter que le régime soudanais d’Omar el-Béchir est derrière la tentative d’assassinat qui a visé son père en 1995 à Addis-Abeba, en Éthiopie. Il cite notamment le ministre des Affaires étrangères et le chef des services de sécurité soudanais.

En réaction à un reportage diffusé le 28 août par la chaîne Al Arabiya qui retrace les différentes étapes du coup d’État de 1989 au Soudan ayant permis l’arrivée du général Omar el-Béchir au pouvoir, Alaa Moubarak, fils du Président égyptien défunt Hosni Moubarak a jeté un pavé dans la marre via une déclaration sur Twitter. Il affirme que c’est le pouvoir soudanais tombé à l’époque sous le contrôle du mouvement des Frères musulmans* qui a orchestré la tentative d’assassinat de son père en 1995 à Addis-Abeba, en Éthiopie, lors d’un sommet de l’Union africaine (UA).

«Notre régime au Soudan était un opposant au régime égyptien»

Le documentaire a diffusé des séquences exclusives du Président el-Béchir dans lesquelles il révèle son hostilité au régime égyptien dirigé à l'époque par le président Hosni Moubarak.

«Les Égyptiens, après notre arrivée au pouvoir, pensaient que ce qui s'était passé au Soudan était en leur faveur», affirme Omar el-Béchir dans l’uns des séquences. «Ils ont mobilisé leurs médias et leur diplomatie pour nous soutenir», ajoute-t-il, précisant qu’«après un certain temps, ils ont découvert que notre régime au Soudan [issu des Frères musulmans*, ndlr] était un opposant au régime égyptien».

Et d’ajouter que «l'ancien ministre égyptien de l'Intérieur Zaki Mostafa Badr avait l'habitude de passer derrière nous à n'importe quel endroit où nous allions, déclarant que nous étions des menteurs et des tricheurs». «Même d'autres États, après avoir découvert notre orientation idéologique, avaient pris peur», soutient-t-il, précisant que le ministre Badr leur recommandait de «ne pas nous croire».

«Implication du régime soudanais dans la tentative d’assassinat»

Al Arabiya a rapporté que des années avant sa mort, le fondateur du mouvement des Frères musulmans* au Soudan, Hassan al-Tourabi, a révélé l’implication du régime d’Omar el-Béchir dans la tentative d’assassinat ayant visé le Président Moubarak. Chose que le fils de ce dernier confirme dans un tweet en réaction au reportage diffusé par la même chaîne.

Commentant les propos de l’ex-Président soudanais, Alaa Moubarak affirme que «pour ne pas oublier que des terroristes étaient hébergés par le régime soudanais dont les services de sécurité soudanais étaient impliqués dans la tentative d’assassinat du Président Hosni Moubarak en 1995 à Addis-Abeba, il faut se rappeler les révélations d’Hassan al-Tourabi concernant la participation de l'ancien ministre [soudanais] des Affaires étrangères Ali Osman Mohammed Taha et de l’ex-chef des services de sécurité [soudanais] Nafeh Ali Nafeh dans la tentative d'assassinat», confirmant ainsi «l'implication du régime de Khartoum dans l’orchestration de cette opération».

En 1995, lors d’une rencontre avec des médias et des artistes égyptiens, le président Hosni Moubarak a accusé la branche soudanaise du mouvement des Frères musulmans* dirigée par Hassan al-Tourabi et le régime de l’ancien Président Omar el-Béchir d’avoir tenté de l’assassiner à Addis-Abeba.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
Un violent incendie ravage une entreprise de recyclage à Colmar – vidéos
L’étrange liquide découvert dans une ancienne tombe en Chine identifié
Tags:
coup d'Etat, tentative d'assassinat, meurtre, assassinats ciblés, Hosni Moubarak, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook