Afrique
URL courte
Par
214
S'abonner

Dans une mise au point datée du 31 août, le service Communication de la Commission électorale indépendante (CEI) assure que «la liste électorale définitive qui sera arrêtée dans la seconde quinzaine du mois de septembre 2020 sera des plus crédibles».

Ce communiqué fait suite à une déclaration datée du 28 août 2020 dans laquelle le président du PDCI-RDA, Bédié Konan Aimé Henri, et candidat de ce parti à l’élection présidentielle 2020, appelle à un «audit international de la liste électorale, avant l’élection présidentielle du 31 octobre 2020».

Pour appuyer sa demande, le président du PDCI ajoute «surtout que le Président de la CEI a avoué que la liste électorale 2020 comporte 3% d’anomalies», précise le document.

«Sans donner les lieu ou circonstances de ce prétendu aveu du président de la CEI, la Commission électorale indépendante dément fermement de telles allégations attribuées à son président, celui-ci n’ayant jamais tenu ces propos ni en public, ni en privé avec le président du PDCI, ni avec un membre quelconque de son parti», affirme la note de mise au point.

La Commission électorale ajoute qu’au demeurant, le président du PDCI ne précise pas la nature des anomalies dont il s’agit et encore moins le mécanisme de détermination du taux de 3% dont il fait mention, ce qui ne permet pas à la CEI de lui apporter les éclaircissements qui conviendraient.

«La Commission électorale indépendante rappelle que le contentieux ouvert à l’issue de l’affichage de la liste électorale provisoire visait un examen inclusif par tous les électeurs et toutes les autres parties prenantes au processus électoral en cours en vue d’obtenir un fichier électoral propre et fiable», poursuit-elle.

En tout état de cause, la Commission électorale indépendante tient à rassurer les partis ou groupements politiques, les candidats à la candidature de l’élection présidentielle du 31 octobre, la communauté nationale et internationale que la liste électorale provisoire 2020 est en cours de traitement afin de prendre en compte les décisions du contentieux résultant des réclamations et des observations qui ont été portées à sa connaissance, selon les dispositions légales en vigueur.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
Henri Konan Bédié, élection présidentielle, Commission Électorale Indépendante (CEI), Côte d'Ivoire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook