Afrique
URL courte
Par
Coup d'État au Mali (40)
0 62
S'abonner

Le chef du gouvernement de transition au Mali a été choisi. Celui qui formera le cabinet a occupé le poste de ministre des Affaires étrangères de 2004 à 2011 sous la présidence d'Amadou Toumani Touré.

L'ancien ministre malien des Affaires étrangères Moctar Ouane a été nommé dimanche Premier ministre par le Président de transition Bah N’Daw, selon un décret lu en direct à la télévision publique ORTM.

M.Ouane, 64 ans, ministre des Affaires étrangères de 2004 à 2011 sous la présidence d'Amadou Toumani Touré, «est nommé Premier ministre», selon le bref décret lu par le secrétaire général adjoint de la présidence, Sékou Traoré.

La formation de son gouvernement sera annoncée mardi, a affirmé à l'AFP un officier de la junte au pouvoir, sous le couvert de l'anonymat.

La nomination d'un civil au poste de Premier ministre de transition, attendue depuis l'investiture vendredi de Bah N’Daw, un colonel à la retraite et ancien ministre de la Défense, est la principale condition posée par les pays voisins du Mali à la levée de leurs sanctions.

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a pris ces sanctions deux jours après le putsch du 18 août, officiellement réalisé sans effusion de sang, contre le Président Ibrahim Boubacar Keïta.

M.N’Daw a été investi lors d'une prestation de serment devant la Cour suprême avec un vice-Président de transition, chargé des questions de défense et de sécurité, le colonel Assimi Goïta, qui n'est autre que le chef de la junte.

Dossier:
Coup d'État au Mali (40)

Lire aussi:

«Auteurs intellectuels» de l’attentat de Conflans: qui sont-ils?
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Tags:
premier ministre, Mali
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook