Afrique
URL courte
Par
1141214
S'abonner

Le ministre algérien des Transports a annoncé jeudi la fin du contrat d’exploitation et de maintenance du métro d’Alger par la société publique française RATP le 31 octobre. Devant la presse, il a affirmé qu’à partir du 1er novembre, la gestion du métro d’Alger sera assurée par une filiale de la société algérienne EMA créée à cet effet.

À partir du 1er novembre, le métro d’Alger ne sera plus géré par la filiale algérienne du groupe français RATP dont le contrat d’exploitation prend fin le 31 octobre, a annoncé le ministre algérien des Transports Hani Lazhar. Il s’exprimait devant la presse à l’occasion d’une visite d’inspection des travaux d’extension du métro sur la ligne Est.

«La gestion du métro d’Alger sera confiée à une entreprise 100% algérienne», a précisé le ministre. Il s’agit d’une filiale de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) nouvellement créée.

Par ailleurs, M.Lazhar s’est félicité de la qualité du partenariat entre l’Algérie et la société française qui a permis un transfert de savoir-faire.

«Le partenariat étranger entrepris dans le cadre de l’assistance technique dans l’exploitation du projet avait permis aux cadres et aux ingénieures algériens d’acquérir l’expérience requise tout au long de ces années», a conclu le responsable.

Huit ans de coopération

Le contrat d’exploitation et de maintenance du métro d’Alger a été remporté par la RATP en décembre 2007 pour un montant de 130 millions d’euros.

Le contrat, d’une durée de huit ans, a pris effet en 2011 au moment de la mise en service de la première ligne du métro d’Alger qui couvre 12 kilomètres avec 14 stations et 200.000 passagers par jour.

La filiale de l’EMA qui prend le relais à partir du 1er novembre s’est engagée à préserver l’ensemble des emplois ainsi que les salaires des travailleurs, leurs droits et avantages sociaux.

Lire aussi:

«Auteurs intellectuels» de l’attentat de Conflans: qui sont-ils?
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tariq Ramadan mis en examen pour viols sur une cinquième femme
Tags:
rame de métro, métro, RATP El Djazaïr, RATP, France, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook