Afrique
URL courte
Par
4109
S'abonner

Le Maroc annonce la réouverture de 10.000 mosquées pour la prière du vendredi qui rassemble énormément de fidèles à l’image des messes du dimanche chez les chrétiens. Les mosquées demeurent fermées en Algérie alors que la Tunisie a décidé de refermer celles de certains gouvernorats.

Le ministère marocain des Habous et des Affaires islamiques annonce dans un communiqué la réouverture de milliers de mosquées pour l’accomplissement de la prière du vendredi, fermées depuis le mois de mars à cause de l’épidémie de Covid-19. En Algérie, le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs a opposé un niet catégorique à la réouverture des mosquées, tant que le Comité scientifique de suivi de l’épidémie du Covid-19 n’a pas donné son feu vert. La Tunisie, qui a autorisé leur réouverture depuis juin dernier, a pris la décision de refermer bon nombre d’entre elles dans les gouvernorats où l’épidémie s’est à nouveau déclenchée ces dernières semaines.

Ainsi, le communiqué informe que le nombre de mosquées qui seront ouvertes sera «porté à 10.000» dans lesquelles les cinq prières quotidiennes ainsi que celle du vendredi seront accomplies à partir du 16 octobre, selon l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP).

Par ailleurs, la note indique que la situation sanitaire sera prise en compte sur la totalité du territoire national, soulignant que les précautions sanitaires seront de rigueur dans tous les lieux de culte rouverts.

En Algérie, les mosquées restent fermées

Lors d’une visite de travail dans la wilaya (région) de Biskra, dans le sud-est de l’Algérie, le ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, Youcef Belmehdi, a affirmé que «la reprise de la prière du vendredi en Algérie était aussi préoccupante [pour les autorités, ndlr] que le retour des élèves aux classes ou la réouverture des frontières du pays [qui demeurent à ce jour fermées, ndlr]», a rapporté le site d’information L’Actu Algérie.

«La reprise de la prière du vendredi dans les mosquées reste suspendue», a tranché le ministre, soulignant que cette décision dépendait des orientations et des recommandations du Comité scientifique chargé du suivi de l’épidémie, ainsi que de l’évolution de la situation sanitaire dans le pays.

Quid de la situation en Tunisie?

Suite à une fulgurante hausse des cas confirmés de contamination au Covid-19 ces dernières semaines en Tunisie, les gouvernorats de Tunis, de Bizerte et de Sfax ont rétabli le couvre-feu pour une durée de deux semaines renouvelables en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Dans le cadre de ces nouvelles mesures, il a été également décidé de suspendre la prière du vendredi dans les différentes mosquées de ces gouvernorats.

Dans plusieurs autres régions du pays, les mosquées restent ouvertes sous réserve du strict respect des consignes d’hygiène par les fidèles et de la stabilité de la situation sanitaire.

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
mosquées, Tunisie, Maroc, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook