Afrique
URL courte
Par
1513
S'abonner

Dès que le médicament contre le Covid-19 sera disponible, le Maroc procèdera à la vaccination de «80% des personnes âgées de plus de 18 ans», soit près de 19 millions de Marocains, indique Médias 24 qui rapporte les propos d’une source proche du ministère de la Santé.

Le Maroc, qui participe à la phase 3 des essais cliniques multicentriques du vaccin anti-Covid-19 effectués par la société chinoise Sinopharm, envisage de «vacciner 80% des personnes âgées de plus de 18 ans sur une période de quatre mois», relate Médias 24 qui cite une source proche du dossier.

«La réunion [organisée le 8 octobre, ndlr] avec les délégués et directeurs régionaux de la Santé a donné le coup d'envoi à la préparation sur le terrain de l’opération de vaccination», informe la source. «L'objectif de ces préparatifs […] est donc de mobiliser à l'avance les moyens logistiques ainsi que les schémas organisationnels, sans oublier l'identification des groupes cibles prioritaires. L'organisation devra être opérationnelle au plus vite.»

D’après Médias 24, près «de 19 millions de Marocains» seront concernés par cette campagne de vaccination contre le coronavirus dès que le médicament sera disponible en quantités suffisantes.

Le corps médical, les forces de sécurité, les personnes atteintes de comorbidités et celles âgées de plus de 65 ans seront les premiers à être vaccinés.

Quid des résultats des essais cliniques au Maroc?

En août, le royaume chérifien a signé un accord pour participer aux essais cliniques du vaccin chinois.

Les Émirats Arabes Unis, le Pérou et l'Argentine participent également à ces essais aux côtés de la Chine.

Ainsi, trois établissements sanitaires, à savoir les CHU de Rabat et de Casablanca ainsi que l'hôpital militaire de Rabat, sont mobilisés pour recevoir à parts égales les 600 volontaires autorisés à participer à ces essais.

«Tous les volontaires ont reçu leur première injection. Les deux sites de Rabat ont même fini d'injecter la deuxième dose qu'il est prévu de donner aux volontaires après 21 jours. Cette étape est pratiquement finalisée à Casablanca», affirme le Pr Kamal Marhoum El Filali, chef de service des maladies infectieuses au CHU Ibn Rochd de Casablanca qui supervise cette opération. 

«On a surveillé la tolérance de la première dose administrée. Pour le moment, les résultats de la tolérance sont bien partis. On a soulevé quelques petites réactions courantes comme de la fièvre, de petites douleurs, mais rien qui dépasse les effets habituels des vaccins», explique-t-il.

Les essais phase 3 prendront fin à l’issue des résultats cliniques des effets de la seconde dose qui déterminent l'efficacité du vaccin.

Le 18 septembre, le Maroc a également signé un mémorandum d’entente pour l’acquisition de vaccins anti-Covid-19 produits par la Société R-Pharm, sous licence du groupe Astra Zeneca.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
vaccination, vaccin, Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), Covid-19, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook