Afrique
URL courte
Par
589
S'abonner

À cause de leur situation financière, «de nombreuses entreprises risquent de cesser définitivement leurs activités en 2021», a déclaré le rapporteur tunisien de la Commission des finances, de la planification et du développement à la radio Shems FM, citant notamment la compagnie aérienne Tunisair.

Lors d’un passage mardi 1er décembre sur les ondes de la radio Shems FM, le rapporteur de la Commission des finances, de la planification et du développement à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) tunisienne, Fayçal Derbel, a tiré la sonnette d’alarme quant au risque que d’importantes entreprises publiques, dont Tunisair, déposent le bilan en 2021 à cause de l’impact de la pandémie de Covid-19.

«De nombreuses entreprises risquent de cesser définitivement leurs activités en 2021, du fait de la situation catastrophique dans laquelle elles se trouvent», a déclaré M.Derbel, évoquant en particulier le cas de Tunisair et de la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale.

À cause du déficit budgétaire abyssal dont souffrent ces sociétés nationales, le responsable a suggéré d’ouvrir leur capital à des investisseurs extérieurs après avoir mené des réformes structurelles pour les rendre viables. «L’entrée d’un partenaire stratégique devra être assortie de conditions, comme le fait de garder les employés, les rémunérations et de consolider les acquis et droits du personnel», a-t-il précisé. 

Les défis de la restructuration

En janvier 2020, le PDG de Tunisair, Elyes Mnakbi, a fait savoir lors d’une déclaration à la presse que pour rétablir son équilibre financier, la compagnie devrait licencier 4.800 employés, soit 61% de sa masse salariale. Selon lui, suivant les normes internationales, Tunisair avait un «surplus d’effectifs» de 250%.

En décembre 2019, le ministre chargé des Grandes réformes auprès du chef du gouvernement, Taoufik Rajhi, avait déjà averti quant à la situation financière de Tunisair, affirmant qu’il fallait au moins un milliard de dinars (près de 320 millions d’euros) pour sa restructuration.

Dans une note de conjoncture publiée sur le site de la Bourse de Tunis, Tunisair a indiqué que ses revenus durant les neuf premiers mois de l’année s’étaient établis à 436 millions de dinars (134 millions d’euros) contre 1,34 milliard de dinars (412 millions d’euros) durant la même période de l’année précédente.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Une femme soupçonnée d'avoir voulu vendre aux Russes l'ordinateur de Nancy Pelosi
Tags:
faillite, plan social, restructuration d'une dette, restructuration, Tunisair, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook