Afrique
URL courte
Par
195
S'abonner

Alors que la Tunisie n’a pour le moment pas détecté la souche du coronavirus en provenance du Royaume-Uni, 40 mutations «normales, qui ne sont pas très virulentes» ont été recensées en Tunisie, indique Nissaf Ben Alaya, porte-parole du ministère de la Santé.

Au moins 40 mutations du coronavirus ont été enregistrées en Tunisie depuis le début de la pandémie, a déclaré la porte-parole du ministère de la Santé, Nissaf Ben Alaya.

Cependant, «il s’agit de souches normales qui ne sont pas très virulentes comme celle découverte en Grande-Bretagne», précise-t-elle le 24 décembre au micro de Mosaïque FM.
À l’heure actuelle, cette mutation n’a pas été signalée en Tunisie.

Revenant sur la situation sanitaire dans le pays, elle a indiqué que la baisse du nombre de contaminations a été suivie d’une nouvelle hausse liée à l’absence du respect nécessaire des mesures sanitaires et à une vague de froid.

Les récentes mutations

De nouvelles souches du SARS-CoV-2 sont apparues à travers le monde. Une mutation potentiellement plus contagieuse jusqu’à 70% a été détectée au Royaume-Uni, suscitant un vent de panique dans plusieurs pays. La souche variante a également été signalée en Italie, au Danemark, aux Pays-Bas, mais aussi en Australie, en Israël et à Singapour.

Plus tard, des chercheurs en génomique en Afrique du Sud ont enregistré une autre variante baptisée 501.V2.

Enfin, le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, a découvert une souche de plus, qui semble différente de la mutation britannique et sud-africaine. Pour l’instant, il n’y a pas de preuves que cette variante est susceptible de se propager à la même vitesse que celle britannique.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
Tunisie, souche de coronavirus, Covid-19, Royaume-Uni, pandémie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook