Afrique
URL courte
Par
172514
S'abonner

Walid Kechida, Algérien de 25 ans, a été condamné à trois ans de prison ferme ainsi qu’à une amende pour avoir publié des mèmes peu respectueux envers le Président Tebboune et la religion musulmane.

Des mèmes moquant le Président Abdelmadjid Tebboune et l’islam ont valu une condamnation à trois ans de prison à un internaute algérien de 25 ans, partisan du mouvement de protestation Hirak, a annoncé l’ONG Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

«Le verdict est tombé aujourd'hui le 4 janvier 2021 dans le procès de Walid Kechida: condamnation à trois ans de prison ferme assortis d’une amende», indique le CNLD sur sa page Facebook.

Cinq ans de prison requis par le parquet

Le parquet de Sétif avait requis cinq ans de prison contre Walid Kechida, accusé d’«offense au Président» et «aux préceptes de l’islam», ainsi que d’«outrage à corps constitué».

Le militant se trouvait en détention provisoire depuis avril 2020, rappelle l’ONG. Sa demande de liberté provisoire avait été rejetée le 24 août et sa détention provisoire prolongée pour quatre mois supplémentaires.

Le Comité soutient que les interpellations et arrestations ciblant les opposants algériens sont quotidiennes malgré l’arrêt des manifestations hebdomadaires du Hirak depuis la mi-mars à cause de la pandémie de Covid-19.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid au-dessous des 20.000 en France
Crachats, injures, huées: des journalistes de nouveau pris à partie par des anti-pass – images
Réacteur nucléaire «propre»: après l’abandon français, la victoire chinoise
Tags:
Algérie, Abdelmadjid Tebboune, islam, condamnation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook