Afrique
URL courte
Par
348
S'abonner

Le Groupe des organisations féminines pour l’égalité homme-femme envisage de former, sur plusieurs thématiques en rapport avec les élections, des femmes désireuses de se présenter comme candidates aux législatives du 6 mars prochain.

Lors d’une conférence de presse samedi 2 janvier au siège du Groupe des organisations féminines pour l’égalité homme-femme (Gofehf), à Abidjan-Cocody, la présidente Rachel Gogoua et sa conseillère politique, Mada Sangaré, ont souligné que la formation concernerait 75 candidates, 75 suppléantes et 75 directrices de campagne retenues après délibération.

Le Gofehf est une plateforme d’organisations féminines qui œuvrent pour la promotion de l’égalité de genre dans tous les secteurs de la vie active, dont la politique. Elle s’engage à accompagner toutes les femmes dont les candidatures seront validées par la Commission électorale indépendante (CEI) et prévoit aussi d’aller dans leurs différentes circonscriptions pour des missions de sensibilisation à leur profit.

«Le Gofehf lance un appel à toutes les femmes désireuses d’être candidates et qui sont bien implantées dans leurs circonscriptions électorales, c’est-à-dire qui sont sur le terrain depuis un certain nombre d’années (1 à 5 ans) et qui ont déjà fait une précampagne, à venir s’inscrire», a annoncé Rachel Gogoua.

En vue d’une meilleure application de la loi sur le quota de 30% de femmes pour le scrutin uninominal, l’ONG invite les partis politiques à faire siennes ses dispositions. Elle appelle également l’administration fiscale à faire diligence dans la délivrance de l’attestation de régularité fiscale aux candidates. Elle demande aussi à la justice de permettre aux requérantes de disposer dans les meilleurs délais de leurs certificats de nationalité et casiers judiciaires.

Lors des législatives de 2016, le Gofehf a formé 170 femmes. 41 retenues parmi les candidats ont été accompagnées par l’ONG et 11 ont été élues dans leurs différentes circonscriptions, a-t-on appris.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
quotas, égalité, Côte d'Ivoire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook