Afrique
URL courte
Par
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (220)
5321
S'abonner

Le chef de la diplomatie tunisienne affirme que son pays a autorisé l’utilisation du vaccin anti-Covid russe Spoutnik V. Il souligne que l’Algérie, qui l’a adopté le 10 janvier, a accepté «de partager ses premiers lots» qu’elle recevra de la Russie avec la Tunisie, selon la vidéo publiée par la présidence de la République sur Facebook.

C’est désormais officiel: la Tunisie a choisi le vaccin anti-Covid russe Spoutnik V, a fait savoir son ministre des Affaires étrangères Othmane Jerandi à l’issue de sa rencontre avec le chef de l’État Kaïs Saïed, comme l’atteste la vidéo de sa déclaration à la presse publiée sur le compte Facebook de la présidence de la République. Il y fait également état «d’un énorme geste de fraternité et de solidarité» de la part de l’Algérie envers la Tunisie.

Dimanche 10 janvier, le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) a annoncé que l’Agence nationale algérienne des produits pharmaceutiques avait enregistré le vaccin anti-Covid russe Spoutnik V. L’Algérie devient ainsi le premier pays africain à approuver officiellement son utilisation.

L’Algérie partagera ses lots avec la Tunisie

«Lors de mes entretiens avec mes homologues de plusieurs pays sur la question de la coopération dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, m’a assuré que son pays n’a pas encore reçu de vaccin [de la part de la Russie, NDLR]», rapporte M.Jerandi.

«Toutefois, il m’a assuré que dès la réception des premiers lots, ces derniers seront partagés avec la Tunisie», poursuit-il, soulignant que «cette décision est également celle du Président Abdelmadjid Tebboune qui a donné son accord et ses instructions pour assurer cette opération de partage».

Vers l’acquisition du Spoutnik V

En raison de l’augmentation fulgurante du nombre de cas confirmés ces dernières semaines en Tunisie, Kaïs Saïed a chargé son chef de la diplomatie d’accélérer les contacts diplomatiques avec plusieurs pays, dont la Russie, en vue d’acquérir un vaccin dans les plus brefs délais, relate l’agence Tunis arabe presse (TAP).

C’est dans ce cadre qu’une réunion s’est tenue mardi 12 janvier entre le ministre de la Santé Faouzi Mehdi et l’ambassadeur de Russie à Tunis «consacrée à l’examen des possibilités d’importation du vaccin russe Spoutnik V, premier vaccin enregistré au monde […] et validé le 11 août dernier par le ministère russe de la Santé», a confirmé à TAP Hechmi Louzir, membre du comité scientifique de lutte contre le coronavirus.

Par ailleurs, le ministre tunisien des Affaires étrangères a fait état de contacts en cours avec les autres pays ayant développé un vaccin anti-Covid.

Enfin, le ministère de la Santé a annoncé mercredi avoir accordé une autorisation de mise sur le marché exceptionnelle et temporaire d’un an pour le vaccin Pfizer-BioNtech.

Dossier:
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (220)

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), Algérie, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook