Afrique
URL courte
Par
13776
S'abonner

L’armée malienne a annoncé ce mardi 26 janvier avoir mené ce mois avec la force Barkhane une vaste opération antiterroriste qui s’était soldée par la neutralisation d’une centaine de djihadistes et la capture d’une vingtaine d’autres.

Une centaine de djihadistes ont été tués et une vingtaine d'autres capturés lors d'une opération militaire franco-malienne menée en janvier dans le centre du Mali, ont annoncé mardi 26 janvier les Forces armées maliennes.

«Une centaine de terroristes neutralisés, une vingtaine capturés et plusieurs motos et matériels de guerre saisis» durant l'opération Éclipse menée du 2 au 20 janvier par l'armée malienne et la force française Barkhane, a précisé l'armée malienne sur son site Internet, confirmant des informations antérieures de source proche du dossier.

​L’opération avait pour but de «bouter l’ennemi hors de ses zones de refuge» et concernait les localités de Serma, Boulkessi, Foulssaret et Doni.

Déroulement de l'opération

Cité par le site, le colonel Jean Baptiste, de la force Barkhane, a indiqué que lors de la première partie de l’opération les soldats maliens et français se sont entraînés pour mieux se connaître sur le terrain. La deuxième partie de l’opération consistait à «dénicher les terroristes dans le Gouma malien jusqu’à la frontière burkinabè».

La région où s'est déroulée l'opération sert de zone d'entraînement et de repli à plusieurs groupes affiliés à Al-Qaïda* au Maghreb islamique (AQMI) ou à son rival, l'État islamique* dans le Grand Sahara (EIGS).

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
Ivan Rioufol: «le discours totalement anxiogène» du gouvernement sur le Covid-19 a «abruti» les Français - vidéo
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Tags:
djihadisme, opération Barkhane, France, Mali
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook