Afrique
URL courte
Par
22756
S'abonner

«Les Marocains me demandent déjà quand ils pourront obtenir des visas pour visiter Israël», affirme David Gorvin, chef du bureau de liaisons israélien à Rabat dans un reportage publié sur Facebook par le ministère des Affaires étrangères de l’État hébreu.

Après la signature le 22 décembre 2020 à Rabat de l’accord de normalisation des relations avec le Maroc, Israël a rouvert fin janvier son bureau de liaisons au royaume chérifien et nommé l’ambassadeur David Govrin à sa tête.

Dans un reportage publié par le ministère israélien des Affaires étrangères sur Facebook, M.Gorvin raconte comment les Marocains l’ont reçu et leur enthousiasme à visiter Israël.

«Je ne m’attendais pas à un accueil aussi chaleureux», confie le diplomate, soulignant que «les réactions des Marocains sont vraiment extraordinaires».

Et d’ajouter qu’ils «nous identifient comme Israéliens tout en affirmant qu’on est ici [au Maroc, ndlr] comme chez nous».

Vers un tourisme marocain en Israël?

Les deux pays, qui ont entamé des discussions pour développer une coopération dans plusieurs domaines économiques, ont également prévu de relancer les vols domestiques et d’encourager le tourisme dans les deux sens.

À ce titre, David Govrin affirme que «les Marocains me demandent déjà quand ils pourront obtenir des visas pour visiter Israël».

Mohammed VI ira-t-il en Israël?

En marge de la signature de l’accord de normalisation israélo-marocain, la diplomatie du royaume a fait savoir que le roi Mohammed VI avait téléphoné à Mahmoud Abbas, réaffirmant son engagement pour une solution au conflit israélo-palestinien, rapporte l’agence MAP.

Une solution «fondée sur deux États vivants côte à côte dans la paix et la sécurité», et axée sur le fait «que les négociations entre les parties palestinienne et israélienne restent le seul moyen de parvenir à un règlement définitif, durable et global de ce conflit».

Dans ce sens, des sources diplomatiques avaient confié au Yediot Aharonot que le monarque conditionne toute éventuelle visite d’État en Israël par l’annonce de la reprise des négociations de paix israélo-palestiniennes et une rencontre avec Mahmoud Abbas à Ramallah.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
visas, tourisme, Israël, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook