Afrique
URL courte
Par
880
S'abonner

De retour en Algérie après avoir été hospitalisé en Allemagne, Abdelmadjid Tebboune «viserait à organiser» des élections législatives anticipées «au mois de juin 2021», a affirmé à la radio le chef du parti Jil Jadid.

Attendues depuis le 12 décembre 2019, jour de l’élection d’Abdelmadjid Tebboune au poste de Président de la République algérienne, les élections législatives auront lieu vraisemblablement en juin, assure ce lundi 15 février le chef du parti politique Jil Jadid (Nouvelle génération), Sofiane Djilali, sur les ondes de la Chaîne 3 de la Radio nationale algérienne.

Ainsi, dès son retour le 12 février d’Allemagne, «le Président Tebboune s’est immédiatement remis au travail, d’autant plus qu’un grand nombre d’événements attendent les Algériens», souligne M.Djilali, laissant penser que le chef de l’État a repris toutes ses forces après avoir été infecté par le Covid-19.

Et d’ajouter que tous les partis politiques attendent la divulgation de la nouvelle loi électorale «pour enfin connaître les nouvelles règles et être tous rassurés qu’elle assurera la transparence et l’intégrité du processus électoral». Dans ce sens, Sofiane Djilali, qui a été reçu par le chef de l’État dimanche 14 février, informe que ce dernier «viserait à organiser les élections législatives [anticipées] au mois de juin 2021».

Vers un Parlement légitime

Pour M.Djilali, le Parlement actuel, avec ses deux chambres, élu du temps de l’ancien pouvoir d’Abdelaziz Bouteflika, n’a «aucune crédibilité ni aucune légitimité».

«Nous devons donc élire de nouvelles institutions propres et légitimes», ajoute-t-il, soulignant que le chef de l’État «a toutes les données» nécessaires pour insuffler un réel changement dans le pays, à la hauteur des aspirations populaires qui fêteront le 22 février le deuxième anniversaire du Hirak, mouvement citoyen qui a mis fin à l’ancien pouvoir.

À ce titre, Sofiane Djilali estime que le Président Tebboune devrait «prêter attention aux cas des détenus d’opinion» et souhaite qu’il «prenne des mesures fortes à leur sujet à même de redonner confiance aux Algériens et de les unir» à cette occasion.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
Algérie, élections législatives, Abdelmadjid Tebboune
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook