Afrique
URL courte
Par
271
S'abonner

D’après un conseiller du ministre guinéen de la Santé, la République de Guinée est en train de négocier avec la Russie au sujet de l’achat du vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik V.

Après avoir enregistré le vaccin anti-Covid Spoutnik V fin janvier, la République de Guinée mène aujourd’hui des négociations pour acheter le vaccin russe, selon Mohamed Lamine Yansane, conseiller du ministre guinéen de la Santé. D’après lui, sa fourniture est attendue avant fin février. L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse du bureau régional de l’OMS pour l’Afrique tenue ce jeudi 18 février.

Selon le responsable, Spoutnik V, dont 60 doses ont été administrées dans le pays dans le cadre d’une campagne expérimentale de vaccination, est «très bien toléré». Aucun effet secondaire n’a été observé, précise-t-il.

Pour rappel, le Président guinéen Alpha Condé s’est fait injecter le vaccin russe en janvier.

En Afrique, une nouvelle épidémie qui inquiète

Le Covid-19 n’était pas le seul sujet à l’ordre du jour de la conférence de presse du bureau africain de l’OMS. En effet, après plusieurs cas récemment recensés en Guinée et en République démocratique du Congo, la résurgence d’Ebola préoccupe également les autorités sanitaires de la région.

«Ces foyers rappellent la nécessité de faire face à d'autres épidémies et de fournir des services de santé, tout en répondant également à la pandémie de Covid-19», insiste la directrice du bureau régional de l'OMS pour l'Afrique, le Dr Matshidiso Moeti.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
OMS, négociations, Guinée-Conakry, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook