Afrique
URL courte
Par
8316223
S'abonner

Avec près de deux milliards de dollars d’importations «secrètes» de Russie en 2020, l’Algérie devient son plus gros client devant la Chine, l’Inde, l’Égypte et les États-Unis, selon RBK qui se réfère aux statistiques du Service fédéral des douanes russes. Un escadron de MiG-29M/M2 fait partie du lot, affirme le directeur de Menadefense à Sputnik.

En 2020, dans le contexte de la pandémie de Covid-19, l’Algérie arrive en tête des pays importateurs de produits codifiés SSSS (produits secrets) russes, informe le média russe RBK, citant les statistiques annuelles du Service fédéral des douanes russes (FCS). Dans une déclaration à Sputnik, le directeur du site algérien d’information militaire Menadefense, Akram Kharief, indique que dans le lot figure un escadron de MiG-29M/M2.

Selon le rapport publié par RBK, l’Algérie a importé pour près de deux milliards de dollars de produits «secrets» de Russie.

«Traditionnellement, les principales destinations des exportations secrètes russes sont l’Algérie, la Chine, l’Inde et l’Égypte», écrit le média. «En 2020, l’Algérie est arrivée en tête» suivie de la Chine (1,5 milliard de dollars) et des États-Unis (900 millions de dollars)», précise FCS. Concernant l’Égypte ses importations ont chuté, passant de 2,4 milliards de dollars en 2019 à seulement 600 millions en 2020.

Selon un rapport publié en septembre 2020 par le site américain CPI (Center for international policy), de 2010 à 2019, l’Algérie a importé pour près de dix milliards de dollars d’armes, dont 67% ont été fournies par la Russie, 13% par la Chine et 11% par l’Allemagne.

L’ANP renforce sa force de frappe aérienne

Dans son rapport sur les puissances militaires mondiales pour l’année 2021, le site Global Firepower classe l’armée de l’air algérienne à la 22e place, suivie de l’Espagne (23e), l’Iran (24e), le Mexique (25e) et la Pologne (26e).

Dans un entretien accordé à Sputnik, Akram Kharief précise qu’une bonne partie des importations algériennes en 2020 concernent le renforcement des capacités de l’armée de l’air.

«En 2020, l'Algérie a signé et reçu ses premiers aéronefs d’un escadron de MiG-29M/M2 [probablement 14 appareils, ndlr] qui serviront à remplacer les MiG-29S et les MiG-25 qui seront prochainement mis hors service», affirme-t-il. Selon lui, «une première photo de l’un de ses MiG-29M/M2 effectuant un vol d’essai à l’usine de Loukhovitsy près de Moscou et immatriculé FB-99 a été publiée début février».

Dans le même sens, le directeur de Menadefense, également expert des questions stratégiques et sécuritaires, confirme «l’existence de négociations entre l’Algérie et la Russie sur l’acquisition d’un escadron de 14 appareils de l’avion furtif de 5e génération Su-57».

«L’Algérie sera ainsi le premier pays d’Afrique à posséder ce genre d’appareils et le troisième dans le bassin méditerranéen après l’Italie et Israël qui disposent de F-35 américains, ce qui constitue une importante évolution stratégique dans cette région».

En décembre 2019, Menadefense rapportait que l’armée de l’air algérienne avait conclu deux autres contrats pour l’acquisition de 14 bombardiers à long rayon d’action Su-34 et de 14 appareils Su-35. Deux autres contrats en option pour l’achat de Su-34 et Su-35 —respectivement 14 appareils — avaient également été signés dans le but de remplacer les avions qui seront retirés dans les prochaines années, précise la même source.

La composition de la flotte

L’Armée nationale populaire (ANP) algérienne dispose de la force de frappe aérienne la plus puissante d’Afrique, dépassant même celle de l’Égypte (2e), selon le site d’information Military Watch Magazine.

En effet, il rapportait en juillet 2020 que «l’armée de l’air algérienne combine des armements modernes et un haut niveau de formation du personnel sans égal en Afrique». Elle est composée «d’environ 58 chasseurs Su-30 MKA lourds, de quatre petits escadrons tactiques de chasseurs MiG-29S de poids moyen, de 36 Su-24M et de 15 intercepteurs Foxbat MiG-25PDS».

«Les avions sont tous équipés d’armes de pointe, notamment de missiles air-air à longue portée R-27ER et R-77, les Su-30 pouvant déployer des missiles de croisière Kh-31 d’une vitesse de Mach 3», conclut Military Watch Magazine.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
MiG-29M/M2, armes, importations, Algérie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook