Afrique
URL courte
Par
11405
S'abonner

Le Président Abdelmadjid Tebboune a dissous ce jeudi 18 février l’Assemblée populaire nationale algérienne et a annoncé, lors d’une adresse à la nation, des élections législatives anticipées. Il a également promis un prochain remaniement ministériel.

Dans un discours à la nation retransmis par la chaîne de télévision algérienne TV1, le Président Abdelmadjid Tebboune a annoncé ce jeudi 18 février la dissolution de l’Assemblée populaire nationale (APN), chambre basse du parlement du pays. Le dirigeant y a également fait part de son intention d'organiser des élections législatives anticipées.

«J'ai décidé de dissoudre l'Assemblée et de convoquer des élections pour construire une nouvelle institution», a-t-il déclaré à l’antenne de TV1, en soulignant sa volonté de débarrasser le parlement de «toute sorte de finance», qu’elle soit liée à la corruption ou non.

D’après le Président, le chemin vers le parlement sera ouvert à la jeunesse qui doit être présente sur la scène politique et «prendre d’assaut» les institutions.

Qui plus est, selon le chef de l’État, le cabinet ministériel en fonction fera bientôt l’objet de remaniements.

«J'ai décidé qu'au cours des 48 heures il y aura un remaniement, il sera annoncé demain ou après-demain», fait-il savoir.

Plusieurs dizaines de détenus du Hirak graciés

Alors que le pays célèbre l’anniversaire du Hirak, série de manifestations sporadiques, provoquées par le dépôt de la candidature à la présidentielle de 2019 d'Abdelaziz Bouteflika, prétendant à l’époque à un cinquième mandat présidentiel, Tebboune a pris la décision de gracier plusieurs dizaines de ces manifestants détenus.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
Abdelmadjid Tebboune, parlement, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook