Afrique
URL courte
Par
152
S'abonner

Au Niger, l’ancien ministre Mohamed Bazoum est donné gagnant à l'élection présidentielle avec 55,75% des voix, dépassant ainsi son rival, l'ex-Président Mahamane Ousmane.

Mohamed Bazoum, candidat du parti au pouvoir, a été élu Président du Niger au terme du second tour de l'élection présidentielle qui s'est tenue dimanche, a annoncé mardi 23 février la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Mohamed Bazoum a battu l'ancien Président Mahamane Ousmane avec 55,75% des suffrages, a précisé la commission.

Le président de la Céni, Issaka Souna, souligne pourtant que ces «résultats sont provisoires et doivent être soumis à l'analyse de la Cour constitutionnelle».

Le camp d'en face crie à la fraude

Dans un communiqué diffusé avant l'annonce du résultat final, l'équipe de campagne de Mahamane Ousmane a dénoncé de vastes fraudes, sans pour autant fournir de preuves. Les partisans du candidat malheureux ont incendié des pneus dans plusieurs quartiers de Niamey et la police a fait usage de gaz lacrymogène pour les disperser.

La commission électorale n'a pour l'heure fait aucun commentaire concernant ces accusations.

Cette élection présidentielle marquait une première transition démocratique au Niger depuis l'indépendance de l'ancienne colonie française, en 1960. Mohamed Bazoum doit succéder à Mahamadou Issoufou, qui a effectué deux mandats consécutifs de cinq ans chacun.

Lire aussi:

Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
Ivan Rioufol: «le discours totalement anxiogène» du gouvernement sur le Covid-19 a «abruti» les Français - vidéo
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Tags:
président, élection présidentielle, Niger
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook