Afrique
URL courte
Par
103760
S'abonner

Un agent algérien chargé de la circulation a subi une grave agression de la part d’un automobiliste qui refusait d’obtempérer. Accroché à la portière de sa voiture, il a été traîné sur des dizaines de mètres. La scène a été filmée par un «motard masqué», très actif sur les réseaux sociaux en Algérie.

Agression caractérisée au cœur d’Alger. La scène se déroule dimanche 21 mars à Hydra, quartier situé sur les hauteurs d’Alger, à quelques mètres du siège de l’ambassade de France. À un carrefour, un automobiliste refuse de tourner à droite et s’engage à contresens. Il est arrêté par un agent de la circulation qui lui interdit de prendre sur la gauche. L’automobiliste insiste. Il tente de justifier son choix: «je dois prendre les analyses d’une malade qui est dans le bloc chirurgical».

Motard masqué

Mais l’argument ne convainc pas le policier qui lui ordonne de faire marche arrière. Soudain, l’automobiliste démarre en trombe. L’agent s’accroche à la portière et est traîné sur plusieurs mètres. La scène est filmée depuis le début par «le motard el makhfi», très actif sur les réseaux sociaux et dont personne ne connaît l’identité. À bord de sa moto, il circule dans les rues d’Alger pour saisir sur le vif les infractions au code de la route commises par les usagers, notamment les jeunes en scooter.

En prenant en chasse la voiture de l’agresseur il filme le moment où l’agent lâche prise et s’affale sur le bitume. Le motard donne l’alerte aux policiers en faction devant l’un des portails de l’ambassade de France, lesquels finissent par interpeller le chauffard. La vidéo est sans appel et vient confirmer le caractère intentionnel des faits. Une source sécuritaire a précisé à Sputnik que la victime se portait bien. «La situation aurait pu être dramatique si une voiture circulait dans le sens inverse. Pour ce qui est de l’automobiliste, il a été présenté devant le procureur de la République», a indiqué notre source. L’individu devrait être poursuivi pour agression d’un agent de l’ordre public dans l’exercice de ses fonctions et pour délit de fuite.

Lire aussi:

«Pas de ministres, pas d’hommes politiques»: Pierre-Jean Chalençon s’explique après sa garde à vue
«On n’a pas été écouté»: un réanimateur fait la leçon à Jean Castex
Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Tags:
motard, agression, véhicule, police, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook