Afrique
URL courte
Par
2213
S'abonner

Le Président français, Emmanuel Macron, proposera la semaine prochaine à Kigali de nommer un ambassadeur de France au Rwanda, un poste vacant depuis 2006.

A l'occasion de ce déplacement, Emmanuel Macron veut marquer «l'étape finale de normalisation des relations entre la France et le Rwanda», dit-on à l'Élysée.

Le Président français, qui rencontrera jeudi son homologue Paul Kagamé, prononcera un discours devant le mémorial du génocide rwandais de 1994.

Rompues en 2006, les relations diplomatiques entre la France et la Rwanda ont été rétablies trois ans plus tard. Un chargé d'affaires est actuellement à la tête de l'ambassade de France à Kigali.

«Il est prévu que nous proposions aux autorités rwandaises la désignation d'un ambassadeur à Kigali», a fait savoir l'Élysée à l'approche de la tournée africaine d'Emmanuel Macron, qui se rendra du 27 au 29 mai au Rwanda puis en Afrique du Sud.

Présent à Paris lundi dernier, Paul Kagamé a qualifié de «grand pas en avant» le récent rapport d'historiens français qui a reconnu les «responsabilités lourdes et accablantes» de la France dans le génocide mais pas sa «complicité», ouvrant la porte à une normalisation des relations entre les deux pays.

Selon l'Onu, environ 800.000 personnes, Tutsis et Hutus modérés, ont été tuées en trois mois lors de massacres déclenchés après l'attentat contre l'avion du président hutu Juvénal Habyarimana le 6 avril 1994. 

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Un journaliste US essaie d’interrompre Vladimir Poutine, le Président russe réplique
Tags:
ambassadeur, Rwanda, France, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook