Afrique
URL courte
Par
5572
S'abonner

Le gouvernement guinéen a signé un protocole d’intentions prévoyant le transfert de licences du logiciel éducatif de la société russe MoiOfis, a annoncé le PDG du groupe Dmitri Komissarov au Forum économique international de Saint-Pétersbourg, le premier grand congrès en présentiel post-Covid en Russie.

Les écoles guinéennes pourront recevoir au cours des 10 ans 300.000 licences du logiciel «Éducation» suite à la signature d’un protocole d’intentions par le ministre guinéen de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation Bano Barry et un distributeur africain de l’entreprise informatique russe MoiOfis («Mon Bureau»), a indiqué le 3 juin le directeur général de l’entreprise, Dmitri Komissarov, au Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF 2021).

Le produit des programmateurs russes devrait aider la réalisation en République de Guinée d’un projet national ambitieux de numérisation du pays, notamment en ce qui concerne l’intégration de technologies d’information dans l’enseignement scolaire.

«Les écoles guinéennes reçoivent progressivement de nouveaux ordinateurs, nous finaliserons la modernisation de l’équipement technique scolaire dans les 10 ans à venir. Parallèlement, nous sommes en train d’actualiser le programme scolaire pour constituer un standard éducatif unique pour tous les établissements d’enseignement de Guinée. Il est important pour nous que des logiciels puissent fonctionner sur tous les ordinateurs et appareils portables, d’où le soin avec lequel nous choisissons des solutions existantes. Le soft de bureau MoiOfis peut être installé sur toutes les plateformes et répond complètement à nos exigences, son utilisation nous aidera à réaliser plus rapidement nos objectifs et à commencer dès cette année l’application du logiciel russe sécurisé», a annoncé le ministre guinéen de l’Éducation nationale.

Le directeur général de MoiOfis a indiqué que la Guinée était un des rares pays africains avec plus de 91% des enfants scolarisés, selon la Banque mondiale.

«La population du pays augmente chaque année et s’élève aujourd’hui à 13 millions d’habitants. Le gouvernement guinéen est intéressé à offrir à ses citoyens un enseignement de qualité et s’efforce à le rendre accessible, à équiper les écoles des technologies modernes», a souligné Dmitri Komissarov.

À part la coopération avec la Guinée, cette entreprise informatique russe développe des liens avec la République du Burundi. Un distributeur de MoiOfis et la société technologique burundaise INGO Tech ont passé le jour même un contrat sur la vente du logiciel russe pour un montant de 2,5 millions d’euros.

Premier forum russe post-Covid

Les projets mentionnés ont été finalisés lors du Forum économique international qui se tient à Saint-Pétersbourg du 3 au 5 juin 2021. C’est un événement annuel majeur du calendrier politique et économique russe qui est organisé sous le patronage et avec la participation personnelle du Président Poutine.

Le SPIEF 2019, la dernière édition du forum avant la pandémie de Covid-19, a réuni plus de 19.000 participants de 145 pays qui ont pris part à plus de 230 rencontres et discussions et ont signé, sous les yeux de presque 5.000 journalistes, 745 contrats pour un montant d’environ 37 milliards d’euros.

Le SPIEF 2021 est devenu le premier forum en présentiel ayant lieu en Russie à l’époque post-Covid. La 24e édition de l’événement a pour thème principal «Ensemble de nouveau. L’économie de la nouvelle réalité» et se tient dans le respect des mesures de sécurité sanitaire russes et internationales.

Les organisateurs du SPIEF 2021 ont également renforcé les capacités techniques pour participer au programme en ligne et le suivre à distance.

Le chef d’État russe Vladimir Poutine, traditionnellement présent au SPIEF, est intervenu au forum ce vendredi 4 juin.

Lire aussi:

Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
«Vivre le naufrage»: Michel Onfray prédit le déclin de la société française
Tags:
Burundi, Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2021, Russie, logiciel, Guinée-Conakry
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook