Afrique
URL courte
Par
0 101
S'abonner

Une dizaine de terroristes ont été tués lors d'opérations de ratissage entre le 7 et le 13 juin, après le massacre d'au moins 132 personnes dans le village burkinabé de Solhan, près de la frontière avec le Mali et le Niger, a indiqué l'armée.

«Du 7 au 13 juin, les opérations de sécurisation et de ratissage se sont poursuivies dans les environs de Solhan. Les unités déployées ont effectué des reconnaissances offensives et des opérations de bouclage et de fouille qui ont permis de neutraliser une dizaine de terroristes», a déclaré l'état-major des armées du Burkina dans un communiqué.

Lors de ces opérations, des plots logistiques ont été détruits et des moyens roulants (véhicules et motos), du carburant et divers autres matériels ont été saisis, a ajouté la même source.

«Un engin explosif improvisé a également été découvert dans les environs de Solhan, (et) neutralisé par les équipes spécialisées du génie militaire», a fait savoir l'armée, notant que «les opérations sont toujours en cours».

Dans la nuit du 4 au 5 juin, au moins 132 personnes ont été tuées dans l'attaque du village de Solhan.

Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière depuis le début des attaques terroristes au Burkina Faso, il y a six ans, qui a fait plus de 1.400 morts et contraint un million de personnes à fuir leur foyer.

Lire aussi:

Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook