Afrique
URL courte
Par
0 11
S'abonner

Le Groupe de la Banque mondiale vient d'approuver un financement de 150 millions de dollars US au Rwanda pour soutenir les entreprises impactées par la pandémie de Covid-19 dans le pays est-africain.

Ce nouveau financement, qui comprend 25 millions USD sous forme de subventions, permettra d’accélérer la mise en œuvre du projet «Accès au financement pour le redressement et la résilience» (AFIRR).

Le projet AFIRR vise à financer la relance des entreprises touchées par la crise sanitaire à travers le refinancement des dettes existantes, la mise en place d’un fonds de roulement et le soutien des investissements destinés au renforcement de l'adaptation des entreprises.

La directrice-pays de la Banque mondiale pour le Rwanda, Rolande Pryce, a souligné que ce projet s’inscrit dans le cadre du plan de relance économique post-covid lancé par le gouvernement pour limiter l’impact de la pandémie sur l’économie, expliquant que le projet AFIRR contribuera à promouvoir les investissements dans les secteurs prioritaires, à soutenir l’emploi et à renforcer la résilience du système financier.

«Le projet AFIRR fournira des ressources importantes pour appuyer le Fonds de relance économique, associé à des programmes de soutien renforcés pour améliorer la capacité des entreprises à surmonter les obstacles à l'accès au financement», a-t-elle souligné, notant que ce projet englobe également des solutions innovantes d'atténuation des risques.

Il fournira une assistance technique ciblée aux entreprises, aux institutions financières et aux agences gouvernementales, afin de surmonter les contraintes liées à l’accès au financement, a ajouté Mme. Pryce.

Par ailleurs, le projet devrait également augmenter la proportion d'entreprises inclusives de femmes grâce à une formation ciblée pour faire face aux contraintes spécifiques au genre.

Le Groupe de la Banque mondiale s'était engagé, au début de l’année, à accorder au Rwanda un soutien financier estimé à 500 millions USD. Le nouveau financement alloué par l’institution internationale fait partie de ce soutien destiné principalement à aider le Rwanda à faire face aux répercussions de la crise sanitaire mondiale.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook