Afrique
URL courte
Par
152910
S'abonner

Les autorités françaises ont restitué à l’Égypte plus d’une centaine de pièces d’antiquités d’une grande valeur historique, sorties illégalement de ce pays, rapportent vendredi les médias de l’hexagone.

Il s’agit de 114 pièces d'antiquités d'origine égyptienne, qui avaient quitté illégalement le pays des Pharaons par deux héritiers d’un passionné d'égyptologie, ajoutent les médias.

Ces objets ont été restitués cette semaine à l'Égypte par les enquêteurs de l'Office central de lutte contre les trafics de biens culturels (OCB), basé à Nanterre, en banlieue parisienne.

L'office avait été saisi de cette affaire en décembre 2019 à la suite d'une dénonciation anonyme sur la présence, dans la succession d'un passionné d'égyptologie, d'objets dépourvus des documents nécessaires à leur sortie du territoire égyptien.

Selon la presse, qui cite le chef de l’OCB, le lot comprend notamment des statuettes, des objets funéraires, des masques, des morceaux de statue en granit et de la vaisselle égyptienne antique.

La restitution a eu lieu mercredi à l'ambassade d'Égypte à Paris, en présence de plusieurs responsables des deux pays.

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook