Afrique
URL courte
Par
0 50
S'abonner

Le Rwanda et la RDC, deux pays voisins nichés au centre de la région des Grands Lacs, entretiennent des relations difficiles depuis près d’un quart de siècle. Mais, depuis l’arrivée au pouvoir du président Félix Tshisekedi en janvier 2019, un climat de détente s'est installé et les signes d'un rapprochement concret ne cessent de se multiplier.

Après le rapprochement diplomatique et sécuritaire, dont les fondations ont été posées paisiblement au cours des deux dernières années, l'heure du rapprochement économique semble donc avoir sonné entre les deux voisins. Le président rwandais, Paul Kagame, et son homologue congolais ont eu ce weekend un tête-à-tête historique qui a abouti à la signature de trois accords bilatéraux sur l'investissement et le commerce.

Vendredi à Gisenyi au Rwanda, puis le lendemain à Goma en RDC, les deux dirigeants se sont rencontrés à deux reprises en 24 heures. À la clé une volonté affichée de poser les jalons d’une coopération économique solide et de tourner la page du passé afin que les deux pays voisins entretiennent désormais des relations fraternelles et amicales.

«Nous avons perdu tant d’années à regarder sans agir. Nous ne sommes qu’au commencement, nous allons continuer à élargir nos actions», a déclaré samedi le président congolais, Félix Tshisekedi, en conférence de presse conjointe avec son homologue Paul Kagame à Goma.

Pour le dirigeant congolais, les accords signés entre Kigali et Kinshasa visent à établir des relations diplomatiques constructives, à promouvoir la coopération économique et commerciale et surtout à tourner la page des tensions entre les deux pays qui datent de 1996, année du début de la première guerre du Congo.

Son homologue Paul Kagame a, de son côté, exhorté les congolais et les rwandais à tourner la page du passé, à regarder vers l’avenir et à vivre ensemble, affirmant que «le Rwanda s'engage à consentir des efforts, en collaboration avec la RDC dans le respect de sa souveraineté».

«Nous avons signé un certain nombre d'accords et je pense que ce n'est que le début. Il existe de nombreux domaines dans lesquels nous pouvons coopérer pour construire une relation solide, mais aussi une base de coopération», a-t-il déclaré.

Ce face-à-face «historique» entre les présidents Kagame et Tshisekedi contribuera, sans soute, à réchauffer les relations entre les deux pays, étroitement liés par l’histoire, la géographie, la culture et les innombrables défis socio-économiques, estime l’analyste Alexis Nkurunziza, directeur général du Centre rwandais des priorités économiques et politiques (CPEP).

Interrogé par la MAP, M. Nkurunziza a fait observer que les deux pays ont compris qu’ils resteront voisins pour toute la vie et qu’il était temps de tourner la page du passé et de poser les bases d’une coopération solide, durable et mutuellement bénéfique pour répondre aux défis auxquels les deux pays sont confrontés.

L'analyste a rappelé que la visite effectuée par le président Tshisekedi à Kigali en mars 2019, à l’occasion de la 7è édition de l'Africa CEO Forum, avait marqué un tournant historique dans les relations bilatérales et le début d’une nouvelle ère, soulignant que «les deux dirigeants sont conscients que la coopération, le respect mutuel et le bon voisinage sont la clé pour le développement et la prospérité des deux pays».

Abordant les accords signés samedi en présence de deux chefs d'État, M. Nkurunziza a expliqué que le premier protocole d'accord, portant sur l'exploitation de l'or en vue d'en assurer la traçabilité, permettra de priver aux groupes armés des revenus issus de cette filière et de garantir une complémentarité entre les sociétés des deux pays afin de contrôler la chaine des valeurs.

«S’agissant du deuxième accord, il vise la promotion et la protection des investissements dans les deux pays, alors que le troisième est une convention destinée à éviter la double imposition et prévenir l'évasion fiscale en matière d'impôts et de revenu», a-t-il noté.

Avant le tête-à-tête qui s’est tenu samedi dans la ville frontalière de Goma, le président Tshisekedi a emmené Kagame en visite pour évaluer les dommages causés par la récente éruption du Volcan Nyiragongo au Nord de Goma. La veille, Paul Kagame, au volant de sa voiture, a fait de même lors de la visite de Tshisekedi à Gisenyi, au Rwanda.

Lire aussi:

L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook