Afrique
URL courte
Par
150
S'abonner

La Commission économique relevant du Conseil des ministres angolais a approuvé, mardi, le plan d'amélioration de l'environnement des affaires visant à renforcer la position de l'Angola dans le classement Doing Business.

Le Plan qui contient la liste des activités clés à développer jusqu'en avril 2022, fait partie du Programme d'appui à la production, la diversification des exportations et la substitution des importations (PRODESI), indique un communiqué publié à l'issue de cette session présidée par le chef d'Etat João Lourenço.

Ainsi, la Commission économique a approuvé le texte qui définit les principes, règles et procédures à respecter dans le processus de préparation et d'élaboration du projet de Budget Général de l'Etat pour l'exercice 2022.

Le document fournit également aux différents organes impliqués dans le système budgétaire du pays, les instructions nécessaires pour la préparation des prévisions de dépenses à moyen terme pour la période 2023-2025.

Par ailleurs, le processus d'élaboration du Budget de l'État 2022 et du cadre de dépenses à moyen terme 2023-25 ​​devraient encourager la participation des partenaires sociaux de l'État, en mettant l'accent sur la tenue des réunions de concertation avec les conseils municipaux et provinciaux.

Le texte garantit l'implication des organes d’administration locale de l'Etat, en général, et des administrations communales, en particulier, en vue de consolider le processus de collecte des recettes communautaires et déconcentrer le processus d'exécution des dépenses et ce, avant la tenue des élections locales.

Il introduit, en outre, la méthode du budget-programme, en respectant les dispositions légales et les orientations du Programme national de développement (PDN) 2018-2022.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook