Afrique
URL courte
Par
10012
S'abonner

Emmanuel Macron et le président du Conseil militaire de Transition du Tchad ont examiné les avancées politiques dans ce pays et souligné la nécessité de tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs d’une transition «inclusive, apaisée et réussie», conformément aux dispositions adoptées par l’Union africaine, a indiqué lundi l'Élysée.

La France a rappelé son «attachement» à l’intégrité territoriale du Tchad et sa présence aux côtés du peuple tchadien dans cette période sensible, ajoute la présidence française dans un communiqué, en notant que M. Macron et Mahamat Idriss Déby, qui a effectué une première visite officielle de travail en France les 4 et 5 juillet, ont également échangé sur les défis posés par le contexte sécuritaire dans la région du Sahel et par les difficultés économiques provoquées par la pandémie du Covid-19.

Le responsable tchadien a salué les efforts financiers que la France a consentis au bénéfice du Tchad, ajoute précise le communiqué, faisant observer qu'Emmanuel Macron «a réitéré son soutien à la transition et annoncé la mise en œuvre, à échéance rapprochée, d’une nouvelle aide budgétaire.

Ils ont appelé à un traitement rapide de la dette tchadienne, au sein du cadre commun de la dette, note-ton, précisant que le Président de la République française a précisé les objectifs de la transformation du dispositif militaire français au Sahel tout en saluant le maintien par le Tchad de ses engagements internationaux, en particulier dans le cadre du G5 Sahel.

La France au Sahel

Et l'Élysée d'expliquer que le Président du Conseil Militaire de Transition a salué l’engagement réaffirmé de la France de rester aux côtés des armées sahéliennes pour poursuivre la lutte contre les groupes terroristes, en les accompagnant tant sur le plan bilatéral que dans le cadre d’engagements multilatéraux via les missions PSDC de l’Union Européenne et la Task Force Takuba.

Emmanuel Macron et Mahamat Idriss Déby ont souligné à cet égard la nécessité de doter la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S) d’un financement pérenne et prévisible et ont réaffirmé leur soutien à la demande des pays du G5 Sahel de passage de cette force sous chapitre VII de la Charte des Nations Unies.

Et face à l’expansion de la menace terroriste dans le bassin du Lac Tchad, le Président du Conseil Militaire de Transition a souligné l’urgence d’intégrer la problématique sécuritaire du Lac Tchad dans une approche globale sahélienne, poursuit le communiqué, précisant que les deux responsables ont réaffirmé leur condamnation de l’attaque perpétrée contre le poste frontière de Sourou en territoire tchadien, non loin de la frontière centrafricaine.

«Notant l’impact de la crise libyenne sur l’ensemble du Sahel, ils ont appelé à un encadrement du départ de Libye des bandes armées incontrôlées et des mercenaires pour éviter toute déstabilisation des pays voisins», conclut le communiqué.

Lire aussi:

Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
«Une menace pour la démocratie»: Emmanuel Macron s’insurge contre les anti-pass sanitaire
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
«Pète-lui la gueule!»: Mélenchon craque complètement face à un passant – vidéo
Tags:
Tchad, mandat présidentiel, élection présidentielle, Emmanuel Macron, président
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook