Afrique
URL courte
Par
118
S'abonner

Plus de 237.000 personnes ont été contraintes de fuir leurs localités depuis le début de l'année au Burkina Faso, pays qui fait face à des attaques terroristes meurtrières, portant le nombre total de déplacés à plus de 1,3 million, ont annoncé mercredi les autorités locales.

«237.078 personnes déplacées internes ont été enregistrés au premier semestre 2021, faisant passer le nombre des personnes déplacées internes de 1.074.993 au 31 décembre 2020 à 1.312.071 au 30 juin 2021», a déclaré Ousséni Tamboura, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, s'expriment en marge de l'examen en Conseil des ministres d'un rapport sur la situation humanitaire du pays.

La majorité des personnes déplacées est constituée de «60,55% d'enfants» et «23,4% de femmes», a-t-il ajouté.

Un total de 271 communes du pays sont concernées, selon le Conseil national du secours d'urgence (Conasur), en majorité dans le centre, le nord et l'est du pays, les régions les plus touchées par les attaques.

«Face à cette situation, une distribution de 30.000 tonnes de céréales a été faite depuis le 31 mars au profit d'environ 848.925 personnes, dont plus de 400.000 déplacés et d'autres groupes de personnes vulnérables, notamment victimes de catastrophes naturelles», a annoncé le porte-parole du gouvernement.

Les forces de sécurité peinent à enrayer la spirale de violences terroristes ayant fait plus de 1.500 morts depuis 2015.

Lire aussi:

Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en légère baisse en France
Messages de haine, boycotts, menaces: de plus en plus de professionnels harcelés à cause du pass sanitaire
Des milliers de Parisiens réunis pour une nouvelle manifestation contre le pass sanitaire – vidéos
Tags:
Burkina Faso, déplacement, personnes déplacées
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook