Afrique
URL courte
Par
6111
S'abonner

Le nombre de morts dus au COVID-19 a bondi de 43% la semaine dernière en Afrique, où de nombreux pays sont confrontés à des pénuries d'oxygène médical et de lits de réanimation face à la flambée des contaminations et des admissions à l'hôpital, sur fond de manque de vaccins, a déclaré jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

En forte hausse depuis cinq semaines, le bilan des décès dus au Covid-19, officiellement enregistrés, a atteint 6.273 la semaine dernière sur le continent, non loin d'un pic observé en janvier, et le nombre de contaminations est désormais supérieur à six millions.

Le taux de létalité de la maladie en Afrique s'élève à 2,6% contre une moyenne mondiale de 2,2%, a déclaré l'OMS Afrique dans son point de presse hebdomadaire.

Selon l'OMS, la plupart des décès sont enregistrés en Namibie, Afrique du Sud, Tunisie, Ouganda et Zambie.

La flambée des infections, qui s'explique en partie par la présence du variant Delta, hautement contagieux, dans 21 pays africains, entraîne un "coût cruel en vies perdues", a déclaré Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique.

L'Afrique fait face à des problèmes d'approvisionnement en vaccins et seulement 53 millions de doses y ont été administrées jusqu'à présent, a-t-elle ajouté. Sur une population totale de 1,3 milliard d'habitants, seuls 18 millions d'Africains sont pleinement vaccinés.

Lire aussi:

«État Mafia»: des manifestants anti-pass s’en prennent à un pharmacien à Montpellier - vidéos
L’intrusion de gens du voyage met ce club du foot français dans une «situation catastrophique» - photos
Le pass sanitaire désormais obligatoire pour la pratique du football
Tags:
Afrique, OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook