Afrique
URL courte
Par
1101
S'abonner

A Sefrou, la préservation et la valorisation des ressources locales et avec elles, tout un mode de vie jalousement gardé et entretenu, des siècles durant, par les femmes du Moyen Atlas, est devenue, ces trois dernières années, l'affaire d'un groupe de jeunes filles déterminées et enthousiastes.

Rassemblées dans le cadre de la coopérative "Route de jeunes" créée trois ans plutôt dans la capitale des cerises, ces filles se sont données pour mission de faire revivre des connaissances et des savoir-faire ancestraux, en produisant des cosmétiques purs et naturels et en valorisant des plantes médicinales.

"Route de jeunes" travaille dans le domaine de la transformation des plantes médicinales et aromatiques dont le genévrier, les feuilles de laurier, le romarin outre le cèdre, la lavande, l'armoise blanche et le thym et ce, dans le cadre d'un partenariat avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à lutte contre la désertification.

La coopération tend aussi à la préservation du couvert végétal à travers l'organisation de campagnes de plantation d'espèces menacées, en coordination avec les autorités compétentes, et la programmation d'activités de sensibilisation au profit de la population sur la préservation de l'environnement et la biodiversité. Elle participe aussi à des foires locales, nationales et internationales à la quête de débouchés ses produits.

Wafae Belaidi, présidente de l'association a indiqué à la MAP que la coopérative joint l'utile à l'agréable en valorisant les ressources naturelles de la province et en apportant son appui aux femmes en situation socio-économique précaire à travers notamment le renforcement de leurs capacités professionnelles. Elle a contribué, dans ce sens, à la création des emplois directs et indirects et à la valorisation des plantes médicinales et aromatiques.

La coopérative intensifie ses efforts pour nouer des partenariats avec des opérateurs marocains et étrangers, notamment les universités, les centres de recherche, les industriels, les entreprises et les organisations professionnelles actives dans le secteur, a-t-elle fait savoir. L'objectif étant, selon elle, d'assurer le financement de projets innovants pour booster le développement local.

Des unités actives dans le domaine de la production et la valorisation des plantes aromatiques et médicinales aspirent à créer, dans l'enceinte de la coopérative "Route de jeunes", un petit laboratoire pour investir dans la création des cosmétiques naturels commercialisables aux niveaux local et international.

Lire aussi:

Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en légère baisse en France
Messages de haine, boycotts, menaces: de plus en plus de professionnels harcelés à cause du pass sanitaire
Des milliers de Parisiens réunis pour une nouvelle manifestation contre le pass sanitaire – vidéos
Tags:
Maroc, femmes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook