Afrique
URL courte
Par
0 22
S'abonner

Près de 90.000 personnes ont été affectées par des inondations dans le Soudan du Sud, a indiqué vendredi le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha).

Près de 90.000 personnes ont été affectées par des inondations dans le Soudan du Sud, a indiqué vendredi le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha).

Des pluies torrentielles au Soudan du Sud ont forcé des dizaines de milliers de personnes à quitter leur habitation, aggravant la situation humanitaire dans le pays, a souligné l'Ocha, précisant que les secteurs les plus touchés sont les comtés d'Ayod et Canal dans l'Etat de Jonglei.

"Pour beaucoup, c'est la seconde fois qu'ils affrontent des inondations depuis mai", a souligné l'organisme de l'ONU, relevant que les pluies diluviennes ont submergé les habitations et les champs cultivés, obligeant les habitants et le bétail à se réfugier sur des hauteurs.

Les inondations compromettent gravement la capacité des habitants à survivre, s'est alarmé le coordinateur humanitaire d'Ocha, Arafat Jamal.

"Les personnes que nous avons rencontrées à Ayod et Canal ont des besoins humanitaires pressants, bien que leurs pensées soient orientées vers leurs frères de l'autre côté de la rivière, bloqués sur des îles entourées par l'eau, s'abritant sous des arbres et dans l'incapacité de traverser pour gagner un lieu sûr", a-t-il dit.

La priorité absolue "maintenant est de soulager les souffrances, ce que nous ferons avec les ressources à notre disposition", a ajouté M. Jamal.

Les Nations unies ont lancé un appel à une aide urgente, la population sinistrée ayant besoin d'abris, de médicaments et d'un accès à l'eau potable.

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Tags:
Soudan du Sud, inondation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook