Afrique
URL courte
Par
111
S'abonner

Plusieurs partis politiques sud-africains ont fait savoir, mercredi, qu’ils rejettent l’appel du parti au pouvoir, le Congrès National Africain (ANC), pour le report des élections locales, initialement prévues le 27 octobre prochain.

Des formations politiques conduites par le principal parti d’opposition, L'Alliance démocratique (DA), se sont également opposées à la proposition de la Commission électorale indépendante (CEI) de reporter ces élections à février prochain, arguant qu'une crise constitutionnelle serait créée si la Cour constitutionnelle accédait à la demande de la CEI.

En réaction, l’ANC affirme avoir pris note des déclarations publiques de plusieurs partis politiques insistant sur le fait que les élections locales devaient se dérouler comme prévu, malgré les défis engendrés par la pandémie de Covid-19. Le porte-parole national du parti, Pule Mabe, a soutenu à ce propos que l’ANC a toujours soutenu que les élections locales se tiennent dans les délais fixés par la Constitution et les lois pertinentes.

«Nous avons mis l'accent sur le droit des citoyens de choisir leurs représentants lors d'élections multipartites régulières», a-t-il déclaré, notant cependant que le parti au pouvoir a été contraint de reconnaître que les vagues successives de la pandémie de Covid-19 et les mesures nécessaires pour la contenir ont eu un impact négatif sur la capacité de la Commission électorale indépendante (CEI) à se préparer à ces élections.

Le responsable a ajouté que «les partis opposés au report des élections représentent des électeurs riches et privilégiés qui ont accès à une gamme de médias de communication et ne sont pas affectés par bon nombre des réalités».

«De nombreux électeurs sud-africains comptent sur le contact direct avec les électeurs pour obtenir des informations afin de faire des choix politiques éclairés. Cela nécessite des réunions et des campagnes de porte-à-porte qui sont restreintes dans le cadre de la pandémie de Covid-19», a encore expliqué Mabe.

 

Lire aussi:

La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Tags:
Afrique du Sud, élections
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook