Afrique
URL courte
Par
0 15
S'abonner

Plus de 1,42 million d'élèves ne pourront pas suivre les cours dans les régions du Tigré, de l'Amhara et de l'Afar en raison du conflit armé dans le nord de l'Éthiopie, a déclaré le ministre de l'Éducation, Getahun Mekuria.

«Plus de 1,42 million d'élèves ont déjà été déscolarisés (au Tigré) ou le seront (en Afar, Amhara)», a indiqué le ministre éthiopien sur Twitter, qualifiant la situation de «très triste».
«À la suite de la guerre futile du TPLF dans le nord de l'Éthiopie dans les régions du Tigré, de l'Afar et de l'Amhara, plus de 7.000 écoles ont été entièrement (certaines partiellement) endommagées», a-t-il souligné.

Le nord de l'Éthiopie est plongé dans des combats armés depuis novembre. L'extension du conflit a aggravé la crise humanitaire. Plusieurs agences et ONG déplorent les difficultés à accéder aux populations.

Jeudi, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH) des Nations unies a déclaré que les convois d'aide vers le Tigré s'étaient pratiquement arrêtés depuis le 20 août, aucun camion ne pouvant pénétrer dans la région, où 400.000 personnes vivent dans des conditions de famine, selon l'Onu.

«Les stocks d'aide alimentaire sont épuisés et les nouvelles distributions de nourriture ont cessé, sauf dans les zones où les provisions étaient déjà en cours d'acheminement», a déclaré le BCAH dans une note d'information.

D’après le BCAH, au moins 5,2 millions de personnes, soit plus de 90% de la population du Tigré, dépendent de l'aide extérieure.

Lire aussi:

La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Tags:
Ethiopie, éducation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook