Amérique du Nord
URL courte
Par
6109
S'abonner

À l'approche de la présidentielle américaine le 3 novembre, la Californie se retrouve au centre d’une polémique. Les Démocrates y accusent de fraude les Républicains qui installent des urnes censées recueillir les bulletins des électeurs qui souhaitent voter de manière anticipée dans trois comtés.

Le Parti républicain de Californie a installé plus de 50 urnes censées collecter les bulletins de vote des citoyens par correspondance dans les comtés de Los Angeles, Fresno et Orange, suscitant l’indignation des Démocrates qui dénoncent un acte illégal qui pourrait conduire à une fraude électorale, rapporte le New York Times.

Des boîtes en métal gris foncé sont apparues ces deux dernières semaines en divers endroits, notamment près de magasins de vente d'armes, d'églises et aux alentours de bureaux du Parti républicain.

Portant un autocollant avec la mention «boîte officielle de dépôt de vote» ou «boîte de dépôt de votes», elles sont pratiquement impossibles à distinguer des sites de dépôt homologués par l'État, lesquels sont soumis à des réglementations strictes afin d'éviter toute manipulation partisane des bulletins de vote, indique le New York Times.

«Tromper les électeurs est malhonnête»

Les Démocrates, au pouvoir en Californie, estiment que ces boîtes induisent en erreur les électeurs qui pensent déposer leur bulletin dans une boîte officielle. Ainsi, lundi 12 octobre, le secrétaire d'État de la Californie Alex Padilla, et le procureur Xavier Becerra ont envoyé à l'antenne locale du Parti républicain une ordonnance demandant le retrait de ces dispositifs.

«Tromper les électeurs est malhonnête, peu importe qui le fait», fustige Alex Padilla en conférence de presse lundi, ajoutant que ces boîtes «n'étaient pas autorisées par la loi de l’État».

Le Parti républicain réagit

Cependant, le Parti républicain estime que les actions du parti sont légales car la loi de l'État ne restreint pas la «récolte des bulletins de vote», pratique qui permet à un tiers de recueillir les bulletins des électeurs.

«Au regard de la façon dont les Démocrates [au pouvoir en Californie, ndlr] ont écrit la loi, si nous voulions utiliser un sac du Père Noël [pour collecter les bulletins de vote, ndlr], nous pourrions le faire, mais une boîte lourde verrouillée semble beaucoup plus sûre», ironise Hector Barajas, porte-parole de l’antenne locale du Parti républicain.

Le vote à vérifier

À l’instar des classiques collectes de bulletins, ceux recueillis de cette manière par le Parti républicain devraient être soumis aux autorités californiennes pour procéder à leur comptage, mais à ce stade, ces dernières ne soupçonnent aucun parti d'avoir voulu trier les bulletins de vote placés dans ces boîtes.

Enfin, le secrétaire d'État de Californie et le procureur exhortent les électeurs qui auraient sans le savoir déposé leurs bulletins de vote dans ces boîtes à s'inscrire sur le site de suivi des électeurs de l'État pour s'assurer que leur vote est bien pris en compte dans le résultat final.

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Tags:
fraudes électorales, présidentielle américaine 2020, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook