Amérique du Nord
URL courte
Par
Donald Trump atteint du Covid-19 (27)
41310
S'abonner

Le Président américain a assuré qu’il était «immunisé» au Covid-19 lors de son premier meeting électoral depuis l’annonce de sa positivité au Covid-19. Des experts français ont commenté cette affirmation. Désormais guéri, Trump a indiqué se sentir «puissant» et a livré un discours tourné contre Joe Biden, les démocrates et les médias.

Donald Trump s’est affiché sans masque lundi 12 octobre lors de son meeting sur le tarmac de l’aéroport d'Orlando-Sanford, en Floride, le premier depuis qu’il a été testé positif au Covid-19. Il assure qu’il est immunisé contre la maladie, une information qu’il avait déjà transmise depuis la Maison-Blanche la veille, indique Fox News.

«Je me sens si puissant», clame-t-il devant ses partisans. «J’embrasserai les gars et les jolies filles. Je vous donnerai un bon gros bisou».

Citant ses médecins, il affirme être immunisé et ne plus pouvoir le transmettre. «Je ne sais pas pour combien de temps», tempère-t-il. «Certains disent que c’est pour la vie, d’autres disent pour quatre mois.»

À ce propos, l’épidémiologiste Arnaud Fontanet, intervenant sur LCI, n’est pas certain qu’il faille croire le Président sur parole. Il s’interroge notamment sur le traitement qui lui a été administré: «Il faudrait tester le type d’anticorps […]. Est-ce que ce sont ceux − les anticorps monoclonaux − qui lui ont été injectés? Ou est-ce que ce sont des anticorps qu'il a produits?».

Pour Frédéric Altare, directeur de rechercher à l’Inserm, Donald Trump a carrément commis «un abus de langage». «On lui a administré un cocktail d'anticorps monoclonaux neutralisants qui ont été développés pour viser spécifiquement le virus, reconnaître la zone qui lui permet de rentrer dans la cellule et la bloquer», explique-t-il, précisant que ces anticorps «comme toute chose présente dans l’organisme, vont se dégrader».

De retour en campagne

Ce rendez-vous en Floride signait le retour du Républicain dans la campagne présidentielle. Il souhaitait se présenter en pleine forme, offrant au passage quelques pas de danse à ses fans. Dès l’introduction de son discours, il a cherché le contraste en appelant son opposant «Sleepy Joe» (Joe l’endormi), lequel va «prolonger la pandémie».

Il a ensuite évoqué les «faux sondages» publiés dans la presse qui donnent pour l’instant un avantage de 10 points à Joe Biden à l’échelle nationale. Il s’est également attaqué aux gouverneurs démocrates dont les mesures de confinement «infligent d’énormes dégâts». Enfin, il a assuré que le traitement qu’il a reçu à la Maison-Blanche sera distribué dans l’ensemble des hôpitaux du pays.

Dossier:
Donald Trump atteint du Covid-19 (27)

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
présidentielle américaine 2020, discours, Floride, meeting, campagne électorale, Covid-19, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook